Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape 13-St Cirq Lapopie(46)-Molières(82)

18 Juillet 2008 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Toulouse Juillet 2008

Samedi 18 Juillet, Bonne nouvelle, la montagne sera finie ce soir....Enfin ! le profil aplani des 2 dernières étapes fera du bien pour des jambes qui commencent à fatiguer... Mais aujourd'hui destination Molières, dans le Tarn et Garonne. Le soleil brille déjà dès le réveil. Je démarre du camping, en bas de St Cirq, direction Aujols; Le parcours commence par une ascension dans St Cirq et elle se prolonge pendant plus de cinq kilomètres, dans la foret, avec un profil irrégulier.
 






St Cirq Lapopie au matin, avec le Lot à ses pieds.









Sur le causse de Limogne, je pars donc à la recherche de caselles, dont l'office de tourisme de Labastide Murat m'a confirmé la présence dans cette région la veille... J'en trouve une au bord de la route. Petite pause photo obligatoire!







Une très belle caselle, aussi appellée borie en Provence...









Je repars, content d'avoir trouvé un exemplaire en parfait état, et pour cause, elle est dans un endroit bien aménagé ..., Elle ne doit pas être très vieille. J'en verrai une autre, au bord d'un champ, mais plus authentique cette fois ci!Je continue donc la route qui redescend dans un vallon. On voit bien au loin le profil de moins en moins marqué, ça devient bon!
En Arrivant à Aujols, je trouve au bord d'une retenue d'eau une belle série de lavoirs papillon bien conservés.






Les lavoirs papillon d'Aujols. Petite Guerre de clocher : les lavoirs ont été interdits aux habitants de la commune voisine de Cremps, car ils avaient interdit l'accès à leur lac pour la pêche....







Passé Aujols, j'arrive à Laburgade. Je m'arrete discuter avec un habitant qui m'indique le chemin pour trouver le chemin des puits. Il y a une succession de onze puits qui permettent de garder l'eau dans ce causse plutôt sec...
 







Le chemin des puits à Laburgade...









Toujours à Laburgade, je vais voir l'Église romane Saint-Roch où une Piéta est au dessus de l'entrée.






La facade de l'église de Laburgade, avec la Piéta au dessus de l'entrée.









Je quitte Laburgade pour aller vers Lalbenque, plus gros marché du Sud-Ouest de la truffe noire, car dans le Quercy, nous sommes dans la région des chênes truffiers, que l'on voit de parts et d'autres de la route. Cette route est agréable à parcourir sous un ciel toujours bleu. je rattrape des "vélotiers", j'en croise aussi. J'arrive enfin à Lalbenque. Il y a un beau pigeonnier à l'entrée du bourg. Pause photo. Là, je rencontre des gens du village, dont un retraité de la Ratp qui m'explique son bonheur d'habiter ici depuis vingt ans... Il m'indique la route à prendre ensuite.










Le pigeonnier à l'entrée de Lalbenque sous un ciel "desespérement" bleu !











La saison d'été n'étant pas celle de la truffe, je ne verrais pas ce marché....ça doit être sympa à voir, dommage pour moi. Je repars toujours vers le sud, mais je me trompe, direction sud-est au lieu de sud-ouest, je ne m'en aperçois pas tout de suite, mais seulement  au bout de presque dix kilomètres, c'était tellement roulant, je n'en suis pas rendu compte...











Un panneau à l'entrée de Lalbenque pour nous rappeler sa spécialité...








 

 

Direction Belfort du Quercy avec une confirmation, les pentes ne ressemblent plus à ce que j'ai connu encore au matin à la sortie de St Cirq, le relief est plus doux depuis quelques kilomètres. Je passe ensuite tout proche de Montpezat du Quercy.







Le département du Tarn et Garonne après Belfort du Quercy.








Je longe une rivière, faisait office de limite entre le Lot et Le Tarn et Garonne, département dans lequel je suis entré depuis quelques kilomètres. Il fait toujours aussi chaud en ce début d'après-midi. la petite route est quasiment plate et les champs en fait place aux chênes truffiers. J'arrive assez rapidement à Molières après avoir gravi une dernière côte. Le camping se situe à la base nautique, après-midi baignade à la base pour se détendre un peu. Une constatation, la région attire beaucoup de touristes étrangers et notamment une majorité de hollandais, vu les plaques d'immatriculations. Encore un peu plus de 70 kilomètres aujourd'hui.


Carte du parcours:



Profil du parcours:

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

stéphanie 23/10/2008 21:56

ah les guerres de clochers , toujours d'actualité !!!

COUSIN 10/10/2008 23:07

tes parents m'ont parlé de tes exploits , j'ai jeté un oeil sur ton blog .... tu aurais pu faire un détour par la maison , feignant !!!!!
bravo quand même et bisoux à toi .

thierry