Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape05-Castéra Verduzan(32)-Marciac(32)

30 Avril 2009 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Bordeaux-Gavarnie Avril 2009

Au pays des toros et du jazz...

Ce jeudi, dernier jour du mois d'avril je vais partir vers Marciac, lieu mondialement connu par les amoureux du jazz. Le ciel étoile de la nuit a fait apparaître une certaine fraîcheur dès les premières lueurs du jour. La météo est plutôt clémente ce matin, avec seulement quelques nuages d'altitude.Le départ se fait directement par les principales difficultés de la journée.
 





Les Arènes de Vic-Fezensac avec la status à l'entrée...










Rejoindre Vic-Fezensac n'est pas de tout repos! Avec 3 belles ascensions pour passer les vallées en travers, la fatigue de la veille se fait encore sentir dans les jambes...En haut de la 3eme ascension, j'aperçois enfin les Pyrénées avec ses sommets enneigés. Enfin les voilà! La pause obligatoire à Vic-Fezensac devant les arènes. Les "toros", c'est une vraie culture ici.








Le donjon, haut de 43 metres, qui veille sur les habitants de Bassoues depuis le 14e siecle.










Pour la petite histoire, l'origine du nom de la ville vient de "vicus", village sans rempart et de "Fidentia", nom d'un grand propriétaire de terre sur lesquelles la ville a été construite. Des calicots "Toros en Vic" sont déjà en place, un évènement qui attire beaucoup de monde fin mai, debut juin... Depuis quelques kilomètres, le soleil rattrape ses heures d'absence de la veille, je retire donc ma veste, pour finir en maillot. Après la pause du midi, direction Marciac, par Bassoues en suivant la rivière "Guiroue". Rien à voir avec le foot ici! Cette vallée verdoyante est entourée de collines sur lesquelles des corps de ferme, se sont souvent reconvertis au tourisme en développant les gîtes ou chambres d'hôtes.










Une vieille rue débouchant sur la place de l'une des 25 églises ou chapelles de Vic Fezensac, à noter le nom en Gascon...















La route, très calme en ce début d'après-midi, se plaie à suivre les moindres irrégularités du relief. Même si la tendance est à la montée, la vitesse de 30 kms/h est souvent dépassée, à la faveur d'un léger vent favorable... Après 20 kilomètres de cette ambiance, j'arrive à Bassoues, vieille cité médiévale qui a en son sein une belle halle marchande, ainsi qu'un donjon surplombant toute la vallée du XIVeme siècle. A noter que tous les noms de rues sont sculptés dans du bois.







Quel belle bête !









La route en profite ensuite pour atteindre et rester à la cime de la montagne, comme pour me faire encore profiter du point de vue sur une grande partie des Pyrénées, et la route redescend pour finir au pied de l'une des 2 églises en centre ville de ce petit bourg de 1200 habitants.














La statue d'un jazzman devant une ancienne église, reconverti en Musée du Jazz à Marciac...












L'autre église, un ancien monastère, est dédiée au Jazz, vu les oeuvres d'art devant elle. Comme chantait Claude Nougaro : "Quand le jazz est la, la java s'en va". Effectivement je ne ferais pas la java ce soir à Marciac malgré les 60 kilomètres parcourus aujourd'hui sous un beau soleil. Ce soir, c'est plutôt un concerto pour grenouilles en ré-nettes majeur au bord du lac (pas majeur celui la!). A demain dans les Hautes-Pyrenées sur les traces de Bernadette Soubirout...

Carte du parcours:


Profil du parcours:

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article