Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape01-Paris(75)-Malesherbes(45)

11 Juillet 2009 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Cadaqués Juillet 2009

Un Beau Pari...(s)!
Aujourd'hui, c'est la première étape de ce parcours qui me mènera à la frontière espagnole dans un peu plus de 15 jours... Le départ se fait donc sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, sur l'Ile de la Cité, au coeur de Paris. Une borne en bronze, dans laquelle une rose de vents, symbolisant le point zéro des routes de France depuis 1924, me servira comme point de départ symbolique idéal aujourd'hui.













Je pose devant Notre-Dame...




















...avec la fameuse borne à mes pieds. Il y est gravé "Point Zéro Des Routes De France".






Pour la petite histoire, cette borne a été retirée puis remise en place dans les années 1970, pour la création d'un parking souterrain. Lors des travaux, des découvertes archéologiques ont entraîné la création d'une crypte sous le parvis.
La zone est très touristique, c'est vrai qu'avec ce beau temps, c'est bien agréable de flâner sur cette Île de la Cité, entre l'hôtel-Dieu, plus vieil hôpital de Paris, les squares et le marché aux fleurs...







Les Arènes de Lutèce, l'un des deux derniers vestiges de l'époque gallo-romaine dans la capitale...







Mais il va falloir commencer à pédaler un peu, alors direction les Berges de Seine, classées au Patrimoine Mondial de l'Unesco, tout comme l'Île de la Cité d'ailleurs... Je passe la Seine sur le Petit Pont, là où des passants regardent les rollers slalomer sur des pistes improvisées. Passage dans le quartier latin, haut lieu du jazz. Devant les caveaux, l'endroit est plutôt calme ce matin...Rue Monge je passe à côté des Arènes de Lutèce. Datant du 1er siècle,  c'est l'un des deux derniers vestiges de l'époque Gallo-Romaine de Paris, avec les thermes de Cluny, transformés en Musée du Moyen-Age. Elles pouvaient accueillir près de 17000 personnes.





La facade de la Manufacture des Gobelins, sur l'Avenue du même nom...






Elles furent par la suite peu à peu oubliées...Mais lorsque la Compagnie Générale des Omnibus, ancêtre de la RATP, a voulu construire un entrepôt dans les années 1860, des fouilles ont été effectuées et ont mis à jour le site. Plus loin, je passe devant la Manufacture des Gobelins, célèbre manufacture de tapisseries créée en 1601. Une partie de la rue Mouffetard a été rebaptisée en Avenue des Gobelins, juste devant la manufacture...








La porte d'Italie avec au fond le ruban de la Route Bleue qui déroule jusque...l'Italie






Ensuite Direction Porte d'Italie, par la place et l'avenue du même nom. Il s'agit de la seule porte de Paris évoquant une destination lointaine, par rapport à Clichy, Chatillon, Vanves, etc... Logique, quand on sait que de là part la RN7, mythique ruban menant vers les plages au ciel bleu azur, rendue célèbre par Charles Trenet, et même avant par la transhumance estivale depuis les premiers congés payés... Cette Route Bleue, comme elle s'appelle, je la croiserai plusieurs fois lors des premières étapes, sous un ciel de la même couleur j'espère...
Le périphérique passé, je quitte donc Paris pour la Banlieue sud. Ivry-sur Seine, Vitry sur Seine, Choisy-le-roi, Orly, le trajet a beaucoup perdu de son charme, je ne m'y attarderai pas, entre barres d'immeuble et zones industrielles. Du moins jusque Ablon-sur-Seine, où je retrouve les berges du fleuve, sur lequel quelques avirons s'entraînent....Je passerai ensuite sur la rive droite pour rejoindre Corbeil-Essonne par Draveil... La première côte du parcours se situe dans la ville pour aller en direction de Mennecy et La Ferté-Alais. encore quelques kilomètres pour s'extraire de cette urbanisation par forcément très heureuse. Après Fontenay-le-Vicomte, le paysage change pour prendre des airs de campagne, le vent souffle légèrement de coté.







L'arrivée dans le département du Loiret, avec un temps idéal...







La Ferté-Alais, cette cité blottie au fond de la vallée de l'Essonne est célèbre pour son meeting aérien qui attire des milliers de personnes est rapidement atteint. Je continue toujours plein sud, il me reste environ 30 kilomètres pour atteindre Malesherbes. la Vallée de l'Essonne, dont les coteaux sont boisés, se ressert par endroits. La traversée des village est très calme, des odeurs de barbecues viennent flatter mes narines, je m'arrêterai bien, d'autant qu'il est l'heure de manger...Encore quelques kilomètres et je quitte la vallée de l'Essonne pour la vaste plaine de la Beauce, grenier de la France comme on l'apprenait à l'école. Je quitte aussi l'Ile-de-France pour la région Centre par la même occasion, peu avant l'arrivée à Malesherbes...
Environ 90 kilomètres aujourd'hui pour cette première étape...

Carte du parcours:





Profil du parcours:



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article