Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape09-Lempdes-sur-Allagnon(43)-St Just(15)

20 Juillet 2009 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Cadaqués Juillet 2009

Le Col de la Fageole, un beau Garabit !

Après une nuit très calme avec un ciel bien étoilé, la matinée s'annonce agréable ce lundi 20 juillet. Au programme de la journée, les gorges de l'Allagnon, le Col de la Fageole, le viaduc de Garabit et l'arrivée sur le plateau de l'Aubrac. Donc, pour commencer, parmi les kilomètres les plus agréables du périple, les gorges de l'Allagnon. On y entre dès la sortie de Lempdes juste après le restaurant 500 Bornes (depuis la capitale?) qui arbore fièrement une grosse borne avec le nombre 500.







L'Allagnon, en amont de Lempdes, au niveau du barrage.







La route est encore plus plaisante que la veille. Un calme règne dans ces gorges, à peine troublé par le bruits des travaux sur la voie férrée. La route est sinueuse, le long de l'Allagnon, affluent de l'Allier. La pente n'est pas perceptible jusque Massiac, à plus de 20 kilomètres de là.







Un des nombreux châteaux surplombant les gorges de l'Allagnon.







Toujours aussi large et peu fréquentée, cette route offre de magnifiques points de vues sur les châteaux qui surplombent ces gorges. Elles sont parfois plus larges, permettant à une culture céréalière de s'immiscer par endroits entre les prés et les bois. Seul le chant des oiseaux et le clapotis de l'eau en contrebas viennent flatter mes oreilles. Je fais un détour par Blesle, un des plus beaux villages de France.










Des vieilles maisons et le donjon , à Blesle.

















La route est toujours aussi plaisante, en allant vers Massiac, les champs et près sont majoritaires maintenant dans ces gorges, un peu plus larges. Avant la création de l'autoroute, cette portion de l'ex-RN9 était le théâtre de nombreux accident mortels, m'expliquera un cycliste croisé sur la route. La route serpente au gré de la rivière et les zones de dépassements sont quasi inexistantes sur 20 kilomètres. A Massiac, après le repas de midi, je quitte les gorges pour prendre la direction du col de la Fageole. La route va s'élever inexorablement pendant presque 20 kilomètres. A partir de là, l'altitude moyenne oscillera entre 800 et 1000 m. Le chant des oiseaux est remplacé par les cigales, la chaleur se fait de plus en plus présente. Le trafic est toujours aussi calme. Après presque 20 kilomètres, et après avoir atteint l'altitude de 1000 mètres, la route redescend dans le vallon de Loubinet, les derniers kilomètres menant au col seront encore plus durs, sous cette chaleur écrasante en ce début d'après-midi.








L'arrivée au col de la Fageole (1114m), avec au fond dans la vallée, St Flour.






La descente est délicate car il y a du vent, on comprend mieux la présence de ces énormes éoliennes à la cime de la montagne, une belle descente qui autoriserait des grandes vitesses à vélo sans ce vent de coté! En arrivant dans la Ville, on constate bien les deux parties, l'une en hauteur, sur un plateau et l'autre partie dans la vallée de l'Ander. Cette ville se situe juste au nord du 45e parallèle, à mi-chemin entre l'équateur du Pôle Nord.







La ville haute  de Saint Flour, cité du Vent...








En continuant le parcours vers le Viaduc de Garabit, je vais donc franchir cette ligne symbolique. A partir de là, je suis donc plus près de l'équateur que du Pôle Nord. J'approche des gorges de la Truyère et donc du Viaduc de Garabit, construit notamment par Gustave Eiffel dans les années 1880.






Le viaduc à plus de 120 metres au dessus de la Truyère.








C'est une oeuvre immense construit en quatre ans, impressionnant au dessus de la rivière, quel point de vue en passant en train! En dessous, sur la rivière, des excursions à bateau sont organisées autour du viaduc. Il a servi de laboratoire à la construction de la Tour eiffel. En quittant le site, la belle montée qui s'en suit en lacet permet d'avoir un beau point de vue sur cet édifice. J'arrive maintenant aux portes de l'Aubrac, un plateau à 1000m d'altitude moyenne.







Le nord de l'Aubrac, en direction de St Flour...








Il fait toujours aussi chaud cet après midi, le vent semble baisser un peu d'intensité. avec plusieurs vallons, j'arrive enfin à St Just, à l'extrême sud du Cantal, dans une belle vallée, entourée de pins. Quelques 85 kilomètres aujourd'hui avec une belle dénivellation...

Carte du parcours:



Profil de l'étape:

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article