Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape14-Salles d'Aude(11)-Salses le Chateau(66)

25 Juillet 2009 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Cadaqués Juillet 2009

Du vent dans les Corbières...

Un beau soleil, sans nuages ce matin du samedi 25 juillet. Et pour cause le vent souffle fort, très fort. Il a complètement nettoyé le ciel. Je quitte le camping de Salles d'Aude en direction de Coursan et Narbonne. Je passe devant une curiosité locale, à savoir la fontaine d'eau ferrugineuse de Coursan. Après le p'tit dèj direction Narbonne.






Un mur peint, en hommage à l'un de ses enfants, tout proche du Canal de La Roubine...







Cette ville se situe sur le tracé de la Via Domicia, la première voie romaine reliant l'Italie à l'Espagne. On peut même  en voir une partie préservée devant l'hotel-de-ville.







Un vestige de la civilisation romaine en plein centre-ville, la Via Domicia...







Je passe le long du canal de la Roubine, qui utilise l'ancien lit de l'Aude, le fleuve passe dorénavant plus au nord. Le canal relie le Canal du Midi à Narbonne et à la Méditérranée, plus au sud, au niveau de Port-la-Nouvelle. Des habitations sont même contruites au dessus du canal!











La canal de la Roubine, dans le centre de Narbonne...















Je prends ensuite la direction de l'étang de Bages, au sud de la ville. Les faubourgs sud ressemblent à tous les autres, des publicités qui pollue la vision, des zones commerçantes qui n'en finissent plus. Après quelques kilomètres d'une circulation intense, je tourne à gauche en direction de Bages.






Le village de Bages, au bord de l'étang.









Le calme arrive aussitôt l'autoroute passée, et là, je me retrouve entouré de vignes, sur la droite, et de marais et roseaux sur la gauche. Au loin, j'aperçois Port-La-Nouvelle, de l'autre coté de l'étang. Le vent souffle très fort, et par rafale de côté qui m'oblige à m'arrêter plusieurs fois et pendant de long moments pour ne pas tomber. J'ai donc tout le loisir de regarder les véli-planchistes sur le lac s'essayant à des vitesses très élevées, il y a même des Kite-surf !







L'étang de bages, on distingue, un véli-planchiste et un Kite-surf au fond...







J'arrive enfin dans le village de Bages, un terroir viticole entre mer et montagne. Après Les vignes aux cépages de Muscat, Merlot et Syrah, la route me mène à Peyriac-sur-mer, elle passe au milieu de l'étang. Par endroits, il n'y a plus d'eau et une immense surface de sel est visible.







A droite du sel à perte de vue, à gauche l'étang en direction de la mer...







Le vent est de plus en plus fort, je ne vais pas pouvoir faire l'itinéraire prévu aujourd'hui... La direction du vent et ses bourrasques sur le parcours seront problématiques. Je vais donc passer par le bord de la cote, en longeant le massif des Corbières. Dommage pour le pays Cathare et ses châteaux. J'arrive donc à Sigean, entre garrigues et étangs, aux pieds du massif des Corbières. Avec cette nouvelle direction le vent est complètement de dos.







L'arrivée dans le Pays Catalan, au nord de Salses-le-Château.








J'atteins même la vitesse de 40km/h sans forcer! Le vent voudrait-il se faire pardonner de tous les jours où il a ralenti ma progression? Les 20 derniers kilomètres me séparant de Salses-le-Château sont un vrai régal. Les éoliennes sont nombreuses, aussi bien sur les lignes de crètes que dans la plaine du Roussillon. Et elles sont toutes en fonctionnement. Peu à Peu, le massif des Corbières laisse apparaître au fond, les Pyrénées, avec à droite le Pic du Canigou, culminant à plus de 2700 mètres, et à gauche les derniers sommets pyrénéens sont les pentes semblent glisser dans la méditerranée...Presque 80 kilomètres aujourd'hui au lieu des 110 prévus...

Carte du Parcours :



Profil de l'étape :


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Aurélie SOUTIRAN-DESCAMPS 26/08/2009 19:08

Magnifique blog, riche en découvertes...
Merci de nous faire partager ton rêve !...
Et ravie d'avoir croisé ta route par hasard, les derniers jours de ton périple. Sans toi, nous n'aurons jamais découvert le meilleur fabricant de glaces de toute la Côte !
Vivement de nouvelles aventures à lire...

Xavier 26/08/2009 19:19


Merci pour ton message! Ravi aussi de t'avoir croisé à l'autre bout de la France....C'est vrai qu'elles étaient bonnes les glaces, juste récompense pour un cycliste arrivé au bout de son
périple...A bientôt  j'espère, sur un vélo...(?), ou ailleurs...