Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape15-Salses le Chateau(66)-Banyuls sur Mer(66)

26 Juillet 2009 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Cadaqués Juillet 2009

Voyage au centre.... du Monde!

Après être passé au centre de la France, plus fort encore aujourd'hui, c'est vers le centre du Monde que je me dirige ! Le vent n'a pas soufflé cette nuit, il s'est calmé en fin de soirée. Le ciel est bien dégagé en ce dimanche 26 Juillet. J'aperçois au loin l'autoroute, déjà saturée dans les deux sens de circulation, avec les hélicoptères de la sécurité civile qui tournent au dessus.






Une partie du château de Salses, à l'architecture à mi-chemin entre château fort et forteresse catalane...







Les pales de quelques éoliennes sur les cimes des Corbières tournent au ralenti, avec le peu de vent. La forteresse catalane, ou plutôt ces restes, veille sur la ville depuis plus de cinq siècles. Ce fort aurait été construit pour garder l'ancienne frontière entre la France et la Catalogne.






Des vignes "un peu" envahies par l'herbe à Rivesaltes, au fond le massif des Corbières...








A l'extrême nord du pays catalan, la cité a été tour à tour française puis espagnole, et de nouveau française, c'est un point stratégique avec ses salines entre mer et montagne. Le nom de Salses n'est pas issue des Salines, mais du nom d'un romain, le premier à s'être installé ici pour y créer un domaine agricole. Même si le massif pyrénéen créé une barrière physique entre les deux pays, il n'y a pas de barrière culturelle, l'esprit catalan, avec cette entité "Pais Català" est présent de chaque coté du piémont pyrénéen.







....et d'autres mieux entretenues avec en fond, le Canigou.







Je pars donc ce matin en direction de Banyuls-sur-Mer, où se trouve le camping le plus méridional de mon périple. Je dois y arriver de bonne heure car il ne prend pas de réservation. J'espère y être vers 15h. Le pneu de la remorque étant un peu dégonflé, en passant devant la caserne de pompiers de Salses, je vois un pompier et je lui demande donc si il a un compresseur, plus rapide que la pompe, avec les bons embouts, j'en profite pour vérifier la pression des pneus du vélo.




Le Palais des rois de Majorque, au centre  de Perpignan, abrite un régiment de la Légion étrangère...






Il me propose même de partager avec moi leurs petits-déjeuners, très sympathique de leur part. Il m'expliquera que toute la caserne est en alerte, entre les secours en mer et feux de forets, que le climat est très sec et le moindre incendie peut avoir des conséquences dramatiques...












Le Centre du monde selon Salvador Dali, la gare de Perpignan. Non loin de là, une borne est là pour le rappeler.













Direction Rivesaltes pour voir le vignoble. Avec au fond la ligne de crête des Pyrénées, servant de frontière actuelle avec l'Espagne. Direction ensuite Perpignan, la ville catalane au sein de laquelle se trouve le centre du monde selon Salvador Dali, la gare; et le Palais des Rois de Majorque.








L'avenue menant à la gare, en catalan...







Après un tour du centre-ville je vais donc rejoindre le bord de mer, en longeant la Têt (petit fleuve côtier) sur une piste cyclable aménagée juste Sainte Marie la Mer. J'y croise beaucoup de cyclistes en ce dimanche matin. Enfin arrivé à Canet-Plage, je prend la route du front de mer, le long des étangs de Canet et St-Nazaire. Une autre piste cyclable en site propre est aménagée jusque St Cyprien.






La Méditerranée, entre Canet-Plage et St Cyprien.









Les parkings le long de la route sont complets, la plage est à 100 mètres, derrière une lande. St Cyprien et Argelès-sur Mer seront les dernières plages de sable fin. A la sortie d'Argelès, je vais rejoindre Collioure par la Corniche, une très belle route permettant de profiter de la Côte Vermeille je dirais plutôt Merveille, tant l'endroit est sublime avec le contraste des couleurs.











Que le spectacle commence !!!













Chaque photo est une carte postale, un vrai bonheur pour les photographes amateurs ou avertis, arrêtés au bord de la corniche. La route commence à s'élever et serpenter entre montagne, vignes et mer, en contrebas. On rentre ici dans l'aire d'appellation Collioure et Banyuls. j'arrive dans les monts Albères, nom donnée à cette partie des Pyrénées entre le Perthus et la Méditérranée.






La partie nord de la Côte vermeille, en fond Argelès et ses plages de sable fin, les dernières coté français...








Sur les coteaux pentus se nichent des vignes en terrasses pour faire le vin doux naturel connu dans le monde entier. C'est sur un sol très pauvre, du schiste, que l'on retrouve plusieurs cépages, dont essentiellement des Grenache; noir, gris et blanc.







Les premiers pieds de vignes, au nord de Collioure...








Cette corniche est magnifique à parcourir en vélo, à chaque virage, apparaissent de nouveau points de vue sur cette côte rocheuse. J'arrive à Collioure, aussi célèbre pour ses anchois que pour son château et son port.







Le château et l'église, qui permettent de reconnaître Collioure instantanément...






La plage du centre ville est bondée, avec une eau à 22° et un ciel bleu, le cadre est toujours aussi beau. Il ne me reste que douze kilomètres à faire pour rejoindre le camping de Banyuls. A la sortie  de Collioure, encore un récital de la Côte Vermeille pour quatuor vignes, mer, plage et montagne pour rejoindre Port-Vendres.







Port-Vendres: le port de plaisance au premier plan et celui du commerce, au fond à droite...







La montagne, quand elle n'est pas utilisée par les vignes ressemble à un maquis. Le cadre de ce village a moins de charme à mon goût, plus orienté vers le commerce car il est le port français, de par sa situation le plus proche de l'Afrique. Entre port de commerce et le fret fruitier, plus de 550000 tonnes y transitent chaque année.






Banyuls sur mer, vue de la Tour Madeloc...









La route s'élève dès la sortie du village, en direction de Banyuls, des villas  avec vues imprenables sur la mer sont jalonnent la route qui serpente encore et toujours...






Un paysage de vignes à perte de vue à l'entrée de Banyuls...








Une belle ascension puis un passage à Paulilles, ancien site de fabrique de dynamite, qui est aujourd'hui transformé en zone Natura2000 avec la préservation de la flore, la faune et  des fonds marins dans une magnifique baie. Une dernière ascension pour basculer sur Banyuls-sur-Mer, sous les yeux de la Tour Madeloc, qui surplombe cette ville à plus de 650 mètres d'altitude, elle offre un panorama magnifique sur toute la Côte.







La plage et la mer, Banyuls By Night...








Comme à Collioure, la route longe la plage au centre du village. mais le camping est dans les terres, à un kilomètre de là. J'y arrive pour 15 h et il y a encore de la place pour 3 nuits, ouf! Je vais y croiser Aurélie, une fille de mon village d'origine, le monde est petit! Presque 90 kilomètres aujourd'hui sous un temps magnifique.

Carte du parcours :



Profil de l'étape :


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article