Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape01-Paris(75)-Louviers(27)

7 Novembre 2009 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-La Hague Novembre 2009

Sur la route de Louviers...

..il y avait un pneu crevé ! Samedi 7 Novembre 2009, le vent a évacué les nuages et le ciel est tout bleu...8° environ. Je pars donc à 9h du matin, direction Louviers par Le vexin et les bords de Seine. Le léger vent est défavorable. La circulation est soutenue pour un samedi matin. Je passe donc par Asnières et Colombes.







Dernière vue sur la  Défense, quartier d'affaire de l'ouest parisien...







Je m'extirpe peu à peu de la banlieue ouest de Paris par Houilles, Sartouville et Maisons-Laffitte. Avec en premier plan, le Château et, sur la droite, l'hippodrome. Le château, de l'architecte Mansard date du 17eme siècle. Je continue en direction de Poissy, à travers la foret de St-Germain, aux belles couleurs d'automne.








Le Chateau de Maisons-Laffitte...






 
J'arrive à Poissy par une belle descente dans la ville. Non-loin de là se trouve les usines de Peugeot-Citroen...le ciel toujours au beau fixe. Je passe sur la Seine une deuxième fois...mais hélas, je crève sur le pont. Des problemes techniques me retarde d'une heure, le temps de réparer...







Belles couleurs d'automne dans la foret de St-Germain...







Je ne serais pas à Vétheuil à 35 kilomètres de là pour midi... Les parents, qui m'accompagnent dans cette aventure ne pourront pas me retrouver sur la route... toujours aucun champ en vue...j'arrive ensuite par l'ancienne tracé de la rn13 à Treil et Vaux sur Seine à Meulan.








Le paysage du Vexin Français...







Je quitterai provisoirement les bords de seine pour le calme du Parc Naturel Régional du Vexin sur la route en faux-plat montant de Sailly. La circulation se calme. L'environnement change radicalement, les prés font leur apparition et les champs aussi, un peu plus loin.











Une église troglodite vers la Roche-Guyon.












La route continue son ascension vers les plateaux de Vexin. La météo change le ciel se couvre et les premières gouttes tombent. J'arrive enfin à Vétheuil par une belle descente rendue délicate par la pluie et les feuilles mortes à terre. Il est 13 heures, je retrouve les parents pour manger...







Les falaises calcaires dans la boucle de la Seine à La Roche-Guyon.







Une belle averse pendant le pause repas...et je repars sous un beau soleil en direction de La Roche-Guyon, où le château du 12eme siècle et sa tour domine toute la vallée de la Seine. Le soleil est toujours présent..mais se cache par moment... J'arrive ensuite à La Roche-Guyon où quelques gouttes font leur apparition. Je peux quand même faire quelques photos du château.








Le chateau et la citadelle de la Roche-Guyon, surmonté de son donjon...appartement aux La Rochefoucault...






Je repars ensuite par la route de Gasny...elle grimpe sur la falaise. Il y a des caves creusées dans la falaise. Cette cote me permet d'arriver à la limite du Vexin Français et du Vexin Normand. J'arrive dans le département de l'Eure et donc, par la même occasion, je quitte l'Ile-de-France pour la Normandie.







L'hotel Baudy, lieu de rencontre des peintres impressionnistes du début du siècle, à Giverny.







Le temps change radicalement, la pluie sera présente sur le restant du parcours. Sur ma route se trouve Giverny, un village où Claude Monnet, un peintre impressionniste qui s'y est installé en 1879. Il y est même enterré. Il y recevait tous les peintres de cette époque à l'hôtel Baudy, entre autres Cézanne et Renoir.  La pluie est discontinue, j'arrive ensuite à Vernon. Mon trajet suit la rive droite de la Seine, en direction de Port-Mort. Je traverse des villages tout en longueur, avec cette pluie, ils me semblent interminables.







L'Église Notre-Dame de Louviers, avec ses sculptures, datant du 11ème siècle...







Je retraverse la Seine à Aubevoye sous une belle pluie. Les jambes commencent à être lourdes. Il reste encore une belle difficulté, la montée vers Vénables pour rejoindre ensuite Heudebouville. Déjà plus de 100 kilomètres au compteurs et le vent défavorable en plus de la pluie fatiguent beaucoup l'organisme.









Premières maisons, dans le centre-ville de Louviers.






Arrivé à Heudebouville,, plus que 5 kilomètres pour rejoindre Louviers. Une belle descente de plus de 2 kilomètres permet de rejoindre les bords de l'Eure, qui traverse en sept bras la ville. Louviers à subi de façon importante les bombardements de la 2ème guerre mondiale..mais quelques maisons typiques ont été épargné dans le centre-ville.
Arrivé après 110 kilomètres depuis Paris avec la pluie et un vent de face, dur-dur...

Carte du parcours :

Profil du parcours :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article