Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape01-Gletsch(CH)-Oberwald(CH)

4 Juillet 2011 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Le Rhône Juillet 2011

Oberwald-Gletsch-Oberwald 35kms
Un Retour à la source...
Après un transfert en train au plus près possible de la source du Rhône, me voilà à Oberwald aux confins du Valais Suisse à 1400 mètres d'altitude. C'est la vallée de la Conche. Aujourd'hui direction le glacier. Une longue ascension de presque 16 kilomètres dès le départ d'Oberwald avec un dénivelé de presque 1000 mètres!

glacier en 1900

 

 

 

 

 

 

Le village de Gletsch et le glacier en 1900...

 

 

 

 

 

 

 

 

En amont d'Oberwald, c'est un torrent de montagne plus qu'un fleuve qui coule ici entre les parois rocheuses, avec de vraies chutes de plusieurs dizaines de mètres par endroits. Un petit chemin de fer à crémaillères se fraye un passage dans ce sillon étroit entre la route et le torrent.

009

 

 

 

 

 

 

 

Même endroit aujourd'hui, le glacier n'est plus visible...

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lacets de la route au revêtement impeccable offrent une belle vue sur les cascades successives. Voilà Gletsch, dont le nom vient de Gletscher qui veut dire glacier. Il y a 200 ans, le glacier atteignait encore le village. Mais il n'a cessé de reculer.

002

 

 

 

 

 

 

 

 

La source du Rhône, issue d'un petit lac au pied du glacier...

 

 

 

 

 

 

Le village se situe dans une petite vallée coincée entre le col de Grimsel (plus de 2100 mètres d'altitude) et le Col de la Furka qui domine la source à plus de 2400 mètres d'altitude. C'est ici le massif du Saint Gothard, avec les eaux qui partent dans 3 directions différentes. L'Adriatique avec un affluent du Pô, la Mer du Nord avec le Rhin, et la Méditérranée avec le Rhône.La sortie de Gletsch offre une superbe vue sur le site de la naissance du fleuve. Ici il ne fait que 5 mètres de large, mais ses eaux de couleur blanche sont chargées de nombreux sédiments.

 

008

 

 

 

 

 

 

 

Un grand fleuve vient de naitre...

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais de là on se rend bien compte de l'effort à fournier pour atteindre le glacier à quelques kilomètres de la mais aussi et surtout avec un dénivelé de plus de 500 mètres! La route s'élevant sur le versant opposé au glacier permet de faire de belles photos du site. Par endroits la déclivité dépasse les 12 % sur de longues périodes, c'est raide! Encore un effort et voilà l'hotel Bellevue qui porte bien son nom.

010

 

 

 

 

 

 

Le chemin de fer sort du tunnel dans un lacet...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La plus belle vue sur la vallée de Gletsch et les premiers kilomètres du Rhône. Juste à côte c'est une boutique souvenir qu'il faut traverser pour avoir un point de vue sur la partie inférieure du glacier là où, d'un lac naissant, conséquence du recul du glacier, jailli une cascade: voilà la source ! C'est une naissance tumultueuse, en cascade pour atteindre Gletsch. Un cadre si imposant pour sa naissance, le Rhône ne peut avoir qu'une grande destinée, chargée d'histoire! Ca tombe bien, c'est l'objet de ce périple.

012

 

 

 

 

 

 

 

Le Rhône en chute libre à la sortie de Gletsch...

 

 

 

 

 

 

 

 

On se trouve ici à 2300 mètres d'altitude. Une petite marche permet la visite d'une grotte de 100 mètres de long, taillée dans le glacier tous les ans, à l'instar de la grotte de la Mer de Glace à Chamonix. Le site attire beaucoup de nationalités différentes, que ce soit en bus, en voiture ou à vélo. Les cyclos, il y en a des centaines sur la route, des jeunes aux moins jeunes et du sportif au touriste. La météo idéale rend les couleurs de la végétation d'un beau vert . Les sommets sont d'un gris éclatant avec un ciel bleu azur en arrière plan.

014

 

 

 

 

 

 

 

Direction la Méditérannée maintenant !

 

 

 

 

 

 

 

 

Au loin on apercoit le Mont Cervin, qui surplombe Zermatt à plus de 4400 mètres d'altitude. Les neiges éternelles sont toutes proches. Bien visible aussi, c'est la marque laissée par le recul du glacier sur les parois rocheuses. La végétation ne reprend pas à cet endroit. Voilà que l'heure du retour au "camp de base" arrive, mais ca sera moins fatiguant. Sauf pour les freins! Arrets obligatoires pour se decrisper les doigts, en pressions permanentes sur les freins. Voilà Oberwald et la vallée de la Conche. Le Rhône fait une pause dans ses cascades pour couler au milieu de la vallée, après avoir reçu son premier affluent qui à un débit supérieur à lui. 

 

Carte de l'étape :

 

etape01

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

philippe du mans 24/09/2011 12:41


il y avait longtemps que j'étais venu te rendre visite !!!
ce récit et ces photos m'ont donnés l'eau à la bouche !!!
je m'en vais parcourir ton aventure !!!
merci encore !!!


Xavier Schmitt 26/09/2011 21:49



Bonsoir Philippe,


Merci pour ton commentaire. J'ai pu voir que toi aussi tu avait entrepris un beau périple autour du Massif Central. Une belle aventure vallonnée!