Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape02-Sens(89)-Tonnerre(89)

8 Juillet 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Rome-Juillet 2010

Sens - Tonnerre 100 kms

Paris - Tonnerre 230kms

Entre Yonne, Chablis et Armançon...

Mercredi 7 Juillet, direction Tonnerre. J'espère qu'il ne grondera pas aujourd'hui! Un grand ciel bleu s'offre à moi ce matin. Il est prévu qu'il m'accompagne toute la journée et même les jours suivants. Je quitte Sens par la rive gauche de l'Yonne. La route longe des falaises calcaires par endroits. Une fois le trafic routier pour Montargis laissé derrière moi, je trouve une route calme. La quiétude est seulement troublée par les trains qui empruntent la voie ferrée toute proche. 016-Sens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un pied Cornier, dans le centre de Sens...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les champs remplissent la vallée de plus en plus étroite de l'Yonne. La rivière se plaît à décrire quelques méandres. Après 15 kilomètres, voilà Villeneuve-sur-Yonne. Cette ville était fortifiée pour protéger le Royaume de France des assauts sur Comte de Champagne. De ces fortifications il ne reste aujourd'hui qu'un donjon du XIIIème siècle ainsi que deux portes du XIIème siècle au nord et au sud de la ville.

020-Villeneuve-sur-Yonne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'une des deux portes encore en place à Villeneuve-sur-Yonne...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les anciens remparts ont été remplacé par une agréable promenade. Le sinistre Docteur Petiot en était le maire bien avant qu'on lui attribut 26 assassinats et qu'il soit guillotiné. Un peu plus loin, voilà Saint Julien du Sault. La boulangerie a encore un Poteau Cornier. Il s'agit d'un poteau en bois de la charpente qui est sculpté. Il y en a aussi dans les Centres historiques de Sens, ainsi qu'à Joigny...

022-Joigny

 

 

 

 

 

 

 

Michel Lorain, un des restaurant étoilé de Joigny...

 

 

 

 

 

 

 

 

Je laisse de côté la Nationale, trop roulante à mon goût, pour son ancien tracé qui me mène à Joigny. Cette ville, patrie de Marcel Aimé est adossée à la Côte Saint-Jacques, dernier mamelon du Pays d'Othe. Sur cette côte se trouve des vignes dont les vins partaient à Paris par bateau. Il en est de même pour le bois, et principalement pour l'écorce de chênes utilisée dans les tanneries.

023-Joigny

 

 

 

 

 

 

 

La Côte St Jacques surplombe Joigny baignée par l'Yonne...

 

 

 

 

 

 

 

La côte st Jacques a aussi donné le nom à un restaurant multi-étoilés au "Michelin". Il y a aussi d'autres restaurants renommés dans la ville. Ceci principalement car ici passait la route des vacances, avant qu'elle ne soit déviée plus au sud. Un peu plus loin, c'est Laroche et Migennes que je traverse. J'y fais la pause du midi sous une chaleur estivale digne du midi...

028-Chablis

 

 

 

 

 

 

 

Les coteaux du Chablis...

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est ici, au confluent de l'Yonne et de l'Armançon, que fut décidé de créer une importante gare. C'était l'endroit idéal pour changer de locomotive à vapeur car à mi-chemin entre Paris et Dijon. C'est aussi à Migennes que démarre le Canal de Bourgogne. Il est long de plus de 240 kilomètres pour relier la plaine de la Saône. Direction le vignoble de Chablis maintenant... Le léger vent est toujours favorable. Il est midi au soleil lorsque je remonte la vallée du Serain. Cette rivière baigne Chablis.

027-Chablis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des grappes vendangées dans quelques mois...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès Ligny-le-Chatel, on aperçoit bien le vignoble du Chablis qui occupe tous les coteaux aux alentours et même au delà. La présence des premières vignes remonterait au premier siècle avant J-C. Il y a aujourd'hui presque 4900 hectares de vigne en appellation Chablis. Le paysage est très vallonné dans la région. Les champs remplacent peu à peu les vignes en allant sur Tonnerre.

033-Tonnerre

 

 

 

 

 

 

 

 

La Fausse Dionne et son Lavoir autour, de forme circulaire...

 

 

 

 

 

 

De beaux points de vue sur la région sont possibles avec l'ascension à plus de 300 mètres d'altitude. Une rame de TGV lancée à pleine vitesse passe au moment où je franchis le pont de la voie ferrée, ce qui occasionne un vacarme assourdissant. Une belle descente me mène au centre de Tonnerre. Cette cité abrite la Fausse-Dionne, une source divinisée car Jupiter l'aurait créée en jetant la foudre sur la ville.

034-Tonnerre

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le centre de Tonnerre, sous un beau ciel bleu...

 

 

 

 

 

 

 

Il apparaît maintenant, d'après les expéditions spéléologiques menées, que l'eau parcourt plus de 40 kilomètres sous terre avant de surgir ici. Le camping est tout proche. Voilà 100 kilomètres parcourus sous une chaleur estivale très présente... Demain je remonte la vallée de l'Armançon et le temps... Direction Alésia !

 

Carte de l'étape :

 

etape02

 

Profil de l'étape :

 

etape02-1

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article