Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape04-Antigny-la-Ville(21)-Crêches-sur-Saone(71)

10 Juillet 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Rome-Juillet 2010

Antigny-la-Ville - Crêches-sur-Saone : 132kms
Paris - Crêches-sur-Saone : 497kms

Du Morvan au Beaujolais...
Vendredi 9 Juillet, après une nuit dans un bon lit (merci Marilyn pour l'accueil !!!) je pars vers Lacanche. Dans ce village sont fabriquées les célèbres cuisines. A l'époque mérovingienne le minerai de fer disponible en grande quantité ainsi que l'eau, était extrait et transformé dans des fonderies du village. L'idée d'en utiliser pour les cuisines est bien plus récente! Un peu plus loin se trouve Ivry-en-Montagne.

045-Lacanche

 

 

 

 

 

 

L'entrée de Lacanche, avec le forgeron sur la droite...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La descente vertigineuse a provoqué de nombreux accidents avant la déviation du village. Juste à côté, une colonne romaine est toujours debout à Cussy. La région est plutôt désertique, mieux vaut ne pas tomber en panne ici! Voilà au loin le plateau de Bel-Air, le point le plus haut de la première partie du parcours, 540 mètres d'altitude. Un paysage digne d'un far-west avec un restaurant laissé à l'abandon, un garage qui ne doit plus voir de voitures depuis bien longtemps.

048-Plateau de Bel-Air

 

 

 

 

 

 

 

Le plateau désertique de Bel-Air, au fond la vallée de la Saône.

 

 

 

 

 

 

 

Ici fut tournée une des scènes les plus connues du film "le Cercle Rouge", sous la neige, avec Alain Delon. Me voilà à la limite du Morvan avec devant moi la plaine de la Saône. Une descente impressionnante de plusieurs centaines de mètres en quelques kilomètres seulement. C'est un passage redouté par les camionneurs, même si la pente a été retravaillé et la route déviée.

050-La Rochepot

 

 

 

 

 

 

 

La vue la plus charmante de mon parcours, le Château de La Rochepot en fond...

 

 

 

 

 

 

 

Auparavant la route passait dans le petit village de La Rochepot avec une arrivée à presque 10%. On imagine bien tout ce que cela engendre en terme de dangerosité. Mais cette route est la plus pittoresque aussi. A la sortie du village en direction de Saint-Aubin se trouve l'une des plus belles vues du parcours. On peut apercevoir le château de La Rochepot avec sa toiture multicolore, à l'instar des Hospices de Beaune. Il commence à faire très chaud... et l'ambiance "sud de la France" est bien présente sous les platanes avec le chant des cigales.

052-Saint-Aubin

 

 

 

 

 

 

 

Saint-Aubin, au coeur du vignoble...

 

 

 

 

 

 

 

 

La pente est toujours très rude à l'entrée de Saint-Aubin. Le vignoble a fait son apparition sur les coteaux. Me voilà dans les grands Crus de Bourgogne avec l'arrivée dans le petit village de Gamay, d'où le nom du cépage Gamay. La plaine s'ouvre devant moi avec des noms évocateurs comme Chassagne-Montrachet sur ma droite, Puligny-Montrachet ou encore Volnay et pommard sur ma gauche, que du bon ! Pendant que certains vignerons font des traitements, d'autres rognent les vignes. Les touristes étrangers sont majoritaires ici.

053-Chassagne-Montrachet

 

 

 

 

 

 

 

Le vignoble à Chassagne-Montrachet ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Devant moi Chagny. Juste avant je change de département pour celui de la Saône-et-Loire. Fini les bosses. La route est large et plate juste Chalon-sur-Saône. Mais juste avant voilà Champforgueil d'où sont originaires les deux frères jumeaux GUENOT, Steeve et Christophe, tous deux médaillés en lutte aux Jeux Olympiques de Pekin. Je pénètre dans Chalon par de longs faubourgs qui me mènent au pied de l'obélisque érigé en l'honneur du Canal du Centre qui est tout proche.

056-Chalon-sur-Saône

 

 

 

 

 

 

 

La Saône, déjà très large, à Chalon....

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceux qui venait de Paris par coche d'eau puis par mulet pouvaient prendre ici un bateau jusqu'à la méditerranée. Après un bon plat de pâtes, je reprends la route en direction de Lux au sud de la Ville. Ce village était sur la ligne de démarcation pendant la deuxième guerre mondiale. La chaleur de plus en plus étouffante en ce début d'après-midi.Voilà Saint-Loup-de-Varenne, village de Nicéphore Niepce. Il a inventé ici le principe de la photographie en 1822. On peut y visiter le musée. La circulation est importante en direction de Sennecey-le-Grand.

058-St-Loup-de-Varenne-Nicephore-Niepce

 

 

 

 

 

 

 

Le Monument érigé à la mémoire de Nicéphore Niepce, à St-Loup-de-Varenne...

 

 

 

 

 

 

 

Les champs entourent la route. Sur la droite, c'est une "autoroute ferroviaire" qui est notamment empruntée par de nombreux trains de fret qui viennent du nord-est de la Frane pour rejoindre le sud. Il n'y a que peu d'ombre et toujours pas d'air. Voila Tournus, connu pour ses embouteillages monstres pendant la transhumance estivale. Le pont du Chemin de fer étant bas, de nombreux camions restaient coincés. Les tuiles romaines et les toits aplatis font leur apparition par endroits. Ici, la ville accueille le Tour de France.

059-Tournus

 

 

 

 

 

 

 

 

Un hommage à la Grande Boucle à l'entrée de Tournus...

 

 

 

 

 

 

Demain Tournus sera ville-départ d'une étape qui mènera les coureurs vers la station des Rousses, dans le Jura. L'entrée de la ville est joliment décorée pour l'occasion, avec des vieux vélos peints de toutes les couleurs... Pour rechercher le calme et fuir ce flot incessant de la circulation d'une fin de semaine, je passe sur la rive gauche de la Saône. Reste encore 40 kilomètres à parcourir...

061-Tournus

 

 

 

 

 

 

 

Les berges de Saône à Tournus...

 

 

 

 

 

 

 

 

Les champs de maïs sont copieusement arrosés. Sur ma droite, le Morvan laisse peu à peu place aux premiers monts du Beaujolais. A Pont-de-Vaux, les maisons peintes de toutes les couleurs donnent immédiatement une ambiance de Provence. Ne manque que l'apéritif servi autour de la fontaine d'une place ombragée par les platanes et on y est ! Quelques kilomètres plus loin voilà Macon. Cette ville dont Lamartine est originaire est baignée par la Saône.

062-Département de l'Ain

 

 

 

 

 

 

 

Court passage dans le département de l'Ain...

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette Saône lui en a fait voir de toutes les couleurs par ces multiples crues qui inondaient notamment les quais de la ville. Une compagnie d'hydravions (Impérial Railsways) faisait ici la première escale sur la route des Indes. Ça devait être un beau spectacle en pleine ville que ce ballet d'hydravions ! C'est la fin de l'après-midi, je commence à fatiguer après plus de 120 kilomètres... Heureusement, Crêches-sur-Saône n'est plus très loin.

065-Macon

 

 

 

 

 

 

 

 

La Cathédrale Saint-Vincent de Mâcon...

 

 

 

 

 

 

 

La circulation est toujours aussi intense à l'heure de la sortie des bureaux. Sur la droite les crus du Beaujolais étendent leurs vignes sur les coteaux...mais ça, c'est pour demain... Me voilà au camping après 132 kilomètres sous une chaleur éprouvante. La nuit sera réparatrice j'espère... A demain sur les routes du Beaujolais et du Bugey...

 

Carte de l'étape :

 

etape04

 

 

Profil de l'étape :

 

etape04-1

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article