Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape04-Calais(62)-Dunkerque(59)

5 Avril 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Dunkerque Avril 2010

Si près du but...

Lundi 5 Avril. La nuit a été réparatrice avant cette dernière étape. Le ciel est légèrement voilé à mon départ vers 8h. Il ne reste que 95 kilomètres pour finir ce périple. Un train à reprendre à Dunkerque pour le retour sur la Capitale peu avant 16h m'oblige à partir tôt. Un léger vent souffle favorablement. Un panneau indique la température, 6°. La longue Avenue Antoine De Saint-Exupéry me mène à Marck, à l'Est de la ville.

IMGP0755

 

 

 

 

 

 

 

L'entrée de l'enceinte intérieure de Gravelines...

 

 

 

 

 

 

 

 

La circulation est très calme. A la sortie du village, les champs à perte de vue entourent ces longues lignes droites jusqu'à Oye-Plage. Par moments des mouettes survolent le plat pays. Le vent me pousse jusqu'à Gravelines. Cette cité est baignée par le Fleuve Aa, bien connu des cruciverbistes. Une double enceinte construite par Vauban protégeait la position stratégique de la ville à la limite de la Flandre. Je rentre ici dans le dernier département du parcours, à savoir le Nord. La ville est très calme ce matin.

IMGP0758

 

 

 

 

 

 

 

Les rues très calmes dans le centre-ville de Gravelines...

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est pas encore 9h et seuls quelques touristes déambulent sur la place Charles Valentin, au pied du Beffroi. Après un tour du centre ville je quitte cette cité, aussi connue pour son club de basket-ball de haut niveau, direction Bourbourg. Je m'éloigne de la mer pour quelques kilomètres afin d'aller visiter la ville de Bergues ensuite. J'ai le vent de côté maintenant. Au kilomètre 27, tout d'un coup, en changeant de vitesse à l'approche d'un pont, quelque chose d'inexplicable arrive...

IMAGE 151

 

 

 

 

 


Le dérailleur était passé par dessus les pignons....

 

 

 

 

 

 

La roue arrière se bloque. Je réussi à m'arrêter sans tomber. Je ne puis que constater l'ampleur des dégâts : dérailleur cassé, chaîne hors d'usage, roue bloquée. La réparation est impossible d'autant qu'une partie du cadre est tordue... Le périple fini donc ici, en pleine campagne flamande. Les cyclistes s'étant arrêtés pour essayer de me porter assistance ne pourront rien faire. Je dois abdiquer, si près du but. Pas de Belgique, ni Bergues, ni Malo-Bray-Dunes! Il ne restait que 60 kilomètres à parcourir pour arriver au terme de mon escapade nordiste.

IMGP0764

 

 

 

 

 

 

 

Le trois-mâts amarré devant le musée du port...

 

 

 

 

 

 

 

 

Déçu, je dois me rendre à Dunkerque pour le train de l'après-midi. Direction Bourbourg, le village le plus proche, à pied en portant le vélo pour trouver une solution. Là, je croise des personnes qui se proposent de me déposer à l'arrêt de bus le plus proche. Très gentil de leur part. En route pour Gravelines et son arrêt de Bus, nous discutons de ses usines du complexe pétrochimique visibles à plus de 20 kilomètres à la ronde dans la région dunkerquoise et de leur pollution. L'air désabusé, ils me répondent avec un  extrait des paroles d'une chanson du Carnaval de Dunkerque "La fumée de nos usines nous rend tous tuberculeux. On s'en fout, on a bonne mine, on est des carnavaleux !!"

IMGP0770

 

 

 

 

 

 

 

 

Une mouette se repose sur la lanterne d'un bateau...

 

 

 

 

 

 

Retour donc à Gravelines. Le bus passe aussitôt. Le conducteur me laisse monter avec mon vélo. 30 minutes plus tard, me voilà devant la gare de Dunkerque. En attendant le train je vais me balader vers le Port de plaisance et le centre-ville. Il y a très peu d'activité dans le Port en ce début d'après-midi. Un beau trois-mâts a replié sa voilure. Les mouettes volent au gré du vent qui fait vibrer le cordage des bateaux. Non loin du port se trouve l'Hôtel de ville.

IMGP0773

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Hotel de Ville de Dunkerque...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De ses fenêtres, sont jetés des milliers de Harengs sur une foule en fête pendant le carnaval. Ce carnaval qui se déroule vers le Mardi-Gras réunit une foule impressionnante. A quelques mètres de là, la place Jean Bart réunit plus de 17000 personnes lors du final du carnaval.

IMGP0776

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Beffroi de la ville, situé à mi-chemin entre L'Hotel de Ville et la Place Jean Bart...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette fête tiendrait ses origines de la fête qu'offraient les armateurs aux marins-pêcheurs avant de partir pour des longues campagnes de pêche à la morue dans l'atlantique nord. L’heure de départ en train approche et me voilà de retour à la gare sous le beau soleil du Nord.

IMGP0779

 

 

 

 

 

 


La Place Jean Bart, théatre des grands moments du Carnaval...

 

 

 

 

 

 

   

Seulement 27 kilomètres pour cette étape au goût amer aujourd’hui et un vélo en mauvais état. Triste de n’avoir pas pu finir le parcours et peur des frais à venir pour la réparation du vélo… 

J’espère pouvoir repartir d’ici un mois pour le Pays Basque.

 

« Les gens du nord ont dans le cœur le soleil qu'ils n'ont pas dehors... » c’est faux !  Ils l'ont aussi dehors.....

 

Carte du parcours:

etape04-2.JPG

En rouge la partie parcourue. En bleu celle qui restait à parcourir...

 

Profil de l'étape :

Etape04-1-copie.jpg

 

Ambiance du jour:

Le petit matin à Calais (avec quelques mouettes par moments)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Logales 16/04/2010 19:39


Mince, quelle galère :'(

Ce sera l'occasion de revenir en passant par les terres la prochaine fois ;)


Xavier Schmitt 16/04/2010 19:57



Et oui.... tellement proche du but, et pas de photo avec le panneau Belgique :(


Je repars dans quelques semaines pour le Pays Basque avec un vélo réparé :)