Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape11-Gênes(IT)-Sestri-Levante(IT)

17 Juillet 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Rome-Juillet 2010

Arenzano - Sestri-Levante 91kms
Paris - Sestri-Levante 1076kms
La mer qu'on voit danser le long des golfes clairs...

Samedi 17 Juillet 2010. Après une bonne nuit, le coup de chaleur est passé, je quitte Arenzano. Le paysage ressemble à s'y méprendre à la Côte d'Azur. La route serpente le long de le mer. Au loin le port de Gênes est à peine visible avec la brume de chaleur déjà présente. Et pour cause, les thermomètres indiquent déjà 28° dès 9h00. 

136-Cogoletto

 

 

 

 

 

 

 

 

Les belles couleurs de la méditerranée dans le golfe de Gênes...

 

 

 

 

 

 

Il ne reste guère d'emplacement que l'immobilier n'a pas encore grignoté. Voilà Voltri, le point le plus au nord de la Méditerranée dans le Golfe de Gênes. Mais le port de commerce a retiré tout le charme de cet endroit...Passons notre chemin! Je continue plus à l'ouest, déjà les faubourgs de Gênes, alors que les panneaux indiquent le centre à plus de 15 kilomètres. C'est une ville toute étirée sur le front de mer. La partie Ouest de la ville est particulièrement moche et insipide! Les rares immeubles entretenus sont entourés d'autres à la limite de la salubrité voire pire, et cela pendant des kilomètres. Pour accentuer cette impression de saleté, les grosses poubelles distillent des odeurs pestilentielles aux alentours. Soudain, alors que je roulais doucement, un grand bruit survient sur le vélo. Un rayon vient de casser sur la roue arrière. Je me mets en quête d'un marchand de vélo pour la réparation. Ça ne doit pas être difficile à trouver dans ce pays de vélos.

137-Gênes

 

 

 

 

 

 

 

Une belle villa dans le quartier Est de Gênes...

 

 

 

 

 

 

 

 

Un cyclo me guidera vers un fabricant qui me le changera. Je perds tout de même plus d'une demie-heure avec ce rayon! Du coup je repars sans avoir visiter la ville, mais avec ce que j'ai vu, je ne suis pas très attiré. Les quartiers Est sont nettement plus jolis, avec de très belles demeures. Un bateau de croisière géant est amarré dans le port historique de la ville. Il a un pont de 10 étages, impressionnant. Les belles demeures sont peintes souvent en jaune, orange, rouge pale mais avec des effets en trompe-l'oeil sur les entourages de fenêtres et de portes. Comme à l'Ouest de la ville, la route serpente sur la corniche offrant de beaux points de vue. Par moment un petit vent vient modérer la chaleur.

138-Gênes

 

 

 

 

 

 

 

Un immeuble cossu sur la promenade du front de mer à Gênes...

 

 

 

 

 

 

 

La ville est à flanc de montagne. Ici commence le massif des Apenins. Ce massif montagneux traverse toute l'Italie du Nord au Sud en dépassant régulièrement les 1000 mètres d'altitude. Cette ville parait interminable, presque 50 kilomètres au compteur lorsque je vois enfin le panneau de sortie. Mais les habitations ne finissent pas pour autant. La côte est presque entièrement urbanisée. Par endroits des lauriers et des pins longent la route. Cette route c'est la Voie Aurélia, une ancienne voie romaine qui reliait Romeà Arles en suivant la Méditerranée. Par moment au niveau de la Mer, par moment à plusieurs centaines de mètres au dessus, elle ne me laisse aucun répit.

139-Gênes

 

 

 

 

 

 

 

Les collines sur la côté ligérienne...

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà Recco, il est temps de manger, il reste encore environ 40 kilomètres à parcourir. J'échange quelques mots avec les patrons du restaurant, intrigués de voir cette ensemble vélo-remorque. Je repars avec eau fraîche et glaçons en prime pour aborder la difficulté du jour. Une longue côte de plus de 6 kilomètres pour basculer vers Rapallo.

140-portofino

 

 

 

 

 

 

Le petit village de Portofino avec ses belles couleurs...

 

 

 

 

 

 

 

Non loin de là se trouve Portofino. Ce petit village de pêcheurs au fond du golfe attire toute la jet-set italienne. Situé au fond d'une anse bordée de pinède, ces maisons sur le port ont de très belles couleurs, un charme fou! Un beau bateau de croisière est amarré dans la baie. Les quelques tunnels rencontrés sur la route offrent un peu de fraîcheur bien appréciée. Voilà Chiavari, et une plage de presque 10 kilomètres de long.

140-Sestri Levante

 

 

 

 

 

 

 

 

Au premier plan: Chiavari et Sestri-Levante au fond...

 

 

 

 

 

 

 

Une ville bâtie au carré, bien visible depuis les hauteurs. Seule la voie de chemin de fer sépare la ville de sa plage. Ne reste que quelques kilomètres pour Sestri-Levante, terme de l'étape du jour, mais une menthe à l'eau me fait du bien à la terrasse d'un café. Le ciel est un peu voilé maintenant, le temps est moins lourd en fin de parcours. Me voilà au camping après quelques recherches infructueuses et 91 kilomètres de riviera à l'italienne...

 

Carte de l'étape :

 

étape 11

 

Profil de l'étape :


étape 11-1


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article