Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La France à vélo

Etape12-Sestri-Levante(IT)-Carrare(IT)

18 Juillet 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Rome-Juillet 2010

Sestri Levante - carrara 92kms
Paris - Carrara 1168 kms
Du relief !
Il est 7 heures, Sestri s'éveille ! Le marché s'installe lorsque je prends le petit déjeuner à la terrasse d'un café de Sestri-Levante. L'enseigne d'un pharmacie annonce la date ainsi que l'heure et la température. Il n'est pas encore 7h30 qu'il fait déjà 25°. Je pars résolument de bonne heure car je ne veux pas souffrir de la chaleur. Les premiers kilomètres vont être très délicats avec l'ascension d'un col à plus de 600 mètres, en partant du niveau de la mer et sans être échauffé.

142-Cinque terre

 

 

 

 

 

 

L'un des 5 villages du Parc National de Cinque Terre...

 

 

 

 

 

 

 

L'ascension de presque 17 kilomètres est difficile, elle démarre à la sortie de la ville. Les cigales m'accompagnent dès le départ. Il va me falloir presque 2 heures pour gravir ce col "Passo di Brasco", en comptant les pauses. Par endroits, l'ascension fait une pause, ce qui me permet de souffler un peu. Mais il reste encore quelques kilomètres à monter, les plus durs. Voilà le Passo, enfin en haut ! Quel point de vue et un grand "ouf" de soulagement! Deiva-Marina, la cité balnéaire prévue initialement comme étape pour la nuit, est en contre-bas. La montée aurait été bien plus raide avec une distance moindre. A part une petite montée, la route redescend vers La Spezia. Les petits hameaux sont accrochés à la montagne.

144-La Spezia

 

 

 

 

 

 

 

Le port de plaisance de La Spézia...

 

 

 

 

 

 

 

 

Non loin de là, sur la côte se trouve le territoire de Cinque Terre. Ce Parc National et Zone Marine Protégée sont classés au patrimoine Mondial de l'UNESCO. Au moyen-âge, le terme Terre désignait un village. Dans ce site se trouvent 5 villages accrochés à la montagne sur des promontoires rocheux. Il sont construits tout en étages, tout comme les quelques vignes plantées là. L'homme a su dompter ce paysage mais aussi le protéger... Étant isolés du fait de la topographie, les villages ont gardé tout leur charme. Dans la descente, je croise un cycliste qui s'arrête à coté d'un tuyau où coule de l'eau. C'est une fontaine d'eau fraîche potable pour les cyclistes et les promeneurs m'expliquera cet italien. J'en profite pour faire le plein de mes bidons.

145-Portovenere

 

 

 

 

 

 

 

Le Village de Portovenere, entre mer et montagne...

 

 

 

 

 

 

Par endroits la végétation a brûlé, vu l'état, ca doit dater de l'année dernière. Que de cyclistes sur cette portion! La route ne longe plus la mer depuis Sestri-Levante. Voilà Ricco di Golfo où une fontaine me tend les bras. Ce coup-ci, j'y passe la tête ! La descente finale vers La Spezia est là devant moi. Un long tunnel fini de me rafraîchir pour arriver dans la ville, le long de l'arsenal militaire. Cette ville est résolument tournée vers le sud avec ses plages et son important port marchand. Un grand port de plaisance côtoie le port de pêche, le long de la promenade du front de mer. Mais l'expansion de la ville est due en grande partie à la construction de l'arsenal militaire au cours du 19e siècle. L'intérieur de la ville semble mort, insipide à mon goût. Je parcours beaucoup de rues à la recherche d'un restaurant ouvert.

146-Carrara

 

 

 

 

 

 

Les montagnes au dessus de Carrare, d'où le célèbre marbre est extrait...

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelques kilomètres sur ma droite se trouve Portovenere. Situé à l'extrême sud du site de Cinque Terre, il ouvre le golfe de La Spezia. Un château surplombe les maisons aux couleurs chaudes, blotties les unes contre les autres sur le port. C'est un haut lieu du tourisme sur la côte. Il reste encore 20 kilomètres pour Améglia, terme de l'étape du jour. Je quitte le golfe de La Spezia pour rejoindre les rives de la Magra, un fleuve côtier qui se jette dans la mer à Carrara. Mais arrivé au camping, je découvre des prix astronomiques ! Je passe mon chemin, en quête de tarifs plus raisonnables. Après plusieurs campings, je me trouve à Carrara (Carrare en français), sur le front de mer. Cette ville est célèbre pour son marbre exporté vers le monde entier. Arrivé au camping après 92 kilomètres, je perds mes lunettes de vue pendant la baignade...arrrhhh!!! Demain, je verrai la tour de Pise, penchée ou pas?...

 

Carte de l'étape :

 

etape 12

 

Profil de l'étape :

 

etape 12-1

 

Ambiance du jour: 

Sur la plage de Carrare...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article