Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
La France à vélo

Articles avec #canal du midi juillet 2007 tag

Etape07-Gardouch(31)-Toulouse(31)

29 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

Dernière étape du parcours aujourd'hui 29 juillet avec l'arrivée sur Toulouse et la Cité de l'Espace, à l'est de la ville rose. Le chemin étant goudronné depuis le passage dans la Haute-Garonne la veille, il est très roulant. Toujours autant de badauts aux bords du canal aujourd'hui, mais plus de promeneurs que de randonneurs. Le canal se fraie un chemin entre le relief du sud-est toulousain et le bitume des routes reliant la ville rose à la Méditérranée.








Un pont en brique rouge peu avant Montgiscard...








Les champs de maïs sont majoritaires à toutes les autres cultures dans cette région. Le beau temps à laissé place à un ciel voilé depuis 2 jours, mais ca reste très agréable. Après quelques kilomètres, nous passons devant un ancien lavoir à Montgiscard. En face du lavoir, proche de l'écluse, se trouve une péniche dédiée entièrement aux agrumes, Le Jardin des Orangers.








L'ancien lavoir de Montgiscard...









Peu à peu, les habitations remplacent les champs au loin et le canal est bordé des petits jardins. Des dizaines de péniches sont amarrées le long des berges. On s'approche de Toulouse, le chemin est toujours bien aménagé, cela nous évite le passage dans les zones d'activités diverses, et le calme reste bien présent malgré l'entrée dans les faubourgs de Toulouse.












La ville de toulouse rend hommage au concepteur du Canal, il passe juste dessous, Allée Jean Jaurès...
















Le canal passe à présent sur le périphérique sud, on entre pour de bon dans la ville rose.  Peu à peu, l'ambiance "citadine" avec son cortège de klaxons, et circulation automobile prend le pas sur l'ambiance bucolique. Les boulevards de la Marne et de la Méditérranée encadrent désormais le canal de très près. La piste cyclable devient une voie de circulation douce en ville, avec intersections, feux, et trottoirs.







Les premiers hectomètres du canal, en direction de la méditérranée...








Quelques mètres à parcourir avant de tourner vers la droite en direction de la Cité de l'Espace, à l'est de la ville, en direction de Castres, la dernière difficulté du jour avec la montée vers le quartier Bonhoure.







Rien de tel que ce quadricyle pour parcourir le Canal en famille...








Environ 40 kilomètres pour cette dernière étape. Nous nous rendrons le lendemain dans un camping au nord de Toulouse pour pouvoir visiter la ville sous un beau ciel bleu; Avec un passage obligatoire au km00 du canal, à savoir le port de l'Embouchure.

Le port de l'embouchure, point de départ du Canal, avec sous le pont de gauche, Le Canal de l'Entre-Deux-Mers, qui file vers Bordeaux. A droite le canal de Brienne, qui fait la jonction avec la Garonne, quelques centaines de mètres plus loin, et le Canal du Midi au centre, en direction de Sète. A noter que les ponts de droite et du centre s'appellent les Ponts Jumeaux. Il y a un bas Relief entre ces deux ponts.







Le Bas Relief, au centre des Ponts Jumeaux...









Ce bas relief est réalisé par François Lucas, professeur à l'académie royale. Il représente la province de Languedoc, ordonnant au canal qui atteint la Garonne en aval de Toulouse, de recevoir à son tour les eaux du fleuve pour mieux communiquer avec la cité. Un lieu de visite obligatoire pour ceux qui visitent la ville rose aussi appelée Cité de la Violette.

Carte du parcours:

Voilà pour cette première escapade à vélo sur plusieurs jours avec un temps idéal malgré un vent souvent présent, parfois défavorable. Une très belle balade dans une ambiance bucolique accessible à tout le monde, avec un vélo type VTT, ou VTC. Une attention particulière, sur le versant méditérranéen avec un aménagement parfois limite avec les racines de platanes et, par endroits l'étroitesse du chemin. Mais toujours dans un beau paysage avec notamment la traversée du Lauragais, et du Minervois.

Quelques références pour préparer le parcours :
http://www.canal-du-midi.org
http://www.canalmidi.com et sa page d'informations pour le suivre à vélo,
Le livre Le canal du Midi à Vélo de Philippe Calas aux éditions Edisud, 96 pages qui contiennent une foule d'informations pratiques pour préparer son parcours.
Et bien sûr les offices de tourisme, syndicats d'initiative des régions et villes traversées.
Lire la suite

Etape06-Pexiora(11)-Gardouch(31)

28 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

28 Juillet, avec l'avant-dernière étape du périple, nous passerons au point culminant du Canal: le Seuil de Naurouze et donc en prime l'arrivée sur le versant atlantique...

Le ciel est légèrement voilé ce matin, le chemin est toujours jonché de racines de platanes, du moins pratiquement jusque Castelnaudary.








La triple écluse avant l'arrivée dans le bassin de Castelnaudary.









On longe le bassin créé dans le canal pour alimenter la ville et on retrouve ensuite une route puis un chemin gravillonné pendant plusieurs kilomètres, lieu de promenade idéal pour toute la famille ce matin.








Le bassin de Castelnaudary sous un ciel voilé...








Les longues lignes droites du canal se succèdent et nous nous retrouvons rapidement à l'écluse de la Méditérranée, dernière écluse avant le bief de partage des eaux. Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons au Seuil De Naurouze, limite de partage des eaux Atlantique-Méditérranée, où un obélisque a été érigé en l'honneur de Riquet.






La plaque en fonte, au fronton de la dernière écluse, côté Méditérranée...









Là, arrive une rigole alimentant le canal en eau. Cette eau est captée grâce à un barrage , celui de St Ferréol (à côté de Revel), dont la contenance est équivalente à la quantité d'eau de tout le canal. C'est grâce à cette retenue que Riquet à pû résoudre les problèmes d'alimentation en eau du canal.







La rigole de la montagne arrivant du bassin de St Ferréol...








Au départ, c'est par un immense bassin héxagonal que transitaient toutes les embarquations pour ralier les versants du canal. Mais au bout de quelques années, après plusieurs ensablements du bassin, il à été décidé de le reboucher et le canal à été dévié sur quelques dizaines de mètres. Seule une rigole rejoint le canal maintenant.






A gauche, la rigole qui alimente le canal, au fond vers la Méditérranée et en bas à droite vers l'Atlantique. Par moment on pourrait voir à la surface l'eau qui se sépare en deux...







Après la pause déjeuner au bord de l'ancien bassin aménagé en promenade, avec une belle allée de platantes au milieu, le versant atlantique nous tend les bras, avec rapidement la première écluse de ce versant. Elle s'appelle évidement Ecluse de l'Océan.






Une partie de l'ancien bassin héxagonal transformé en espace vert...









Plus que quelques mêtres et nous entrons dans le département de la Haute-Garonne. Bonne nouvelle car cela signifie que le chemin de  halage est maintenant goudronné jusqu'à Toulouse, un vrai plaisir! Depuis Naurouze, on voit de plus en plus de promeneurs à vélo et même quelques rollers, logique avec ce beau ruban.







Une écluse et un pont proches de Gardouch, où la brique rouge fait son apparition...









Par endroits la piste cyclable s'éloigne quelque peu des berges du canal qui sont un peu laissées en friche. Il faut redoubler de vigilance avec l'afflux de promeneurs. On commence à voir la célèbre brique rouge de la région toulousaine dans les constructions. Gardouch, terme de l'étape du jour est tout proche. Nous irrons passer la nuit dans le camping à Nailloux, au bord de la retenue de Montgeard. Encore 35 kilomètres ce jour.

Carte du parcours:



Lire la suite

Etape05-Carcassonne(11)-Pexiora(11)

27 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

Aujourd'hui, 27 juillet 2007, après une journée de repos à Carcassonne, destination Pexiora. La sortie de Carcassonne le long du canal est périlleuse, car peu après le port, le relief s'éleve et le canal a dû être creusé dans la roche et le chemin de halage est laissé un peu à l'abandon. Après quelques centaines de mètres, nous rebroussons chemin pour reprendre les rues qui longent, en surplomb, le canal.









Le port de Carcassonne sur le canal...








On retrouve le canal après les faubourgs ouest de la ville avec un chemin. Le canal est plutôt rectiligne sur les premiers kilomètres, cela donne de belles perspectives. Mais, après quelques kilomètres, il commence à serpenter au gré du relief.
On arrive rapidement à l'écluse de Herminis où les promeneurs peuvent se repérer grâce au panneau directionnel ! Ne cherchez pas de localités proches, à part à la creperie, toutes les villes sont à plusieurs miliers de kilomètres...









Le panneau pour trouver la bonne direction...










La pause du midi s'approche maintenant, elle se fera à Villesèquelande. Après une petite sieste, nous suivons la berge nord du canal et nous ne sommes pas vraiment à l'ombre. Une piscine dans une propriété attenante au canal nous fait envie, mais on ne va pas rentrer chez l'habitant quand même!








Un laurier à Villesèquelande...









On se désaltèrera à Bram, sur le port à un bar restaurant ayant beaucoup de succès. Les derniers kilomètres nous séparant de la fin de l'étape du jour ne sont pas difficiles..







La belle piscine qui nous tend les bras...









Nous nous arrêterons peu après l'écluse de Pexiora, où nous attend le camping-car. Quelques 34 kilomètres parcourus aujourd'hui. Ce soir, après une bonne douche, direction Castelnaudary à quelques kilomètres de là pour déguster un bon cassoulet en plus d'une promenade sur le port...


Carte du parcours:

Lire la suite

Etape04-Puicheric(11)-Carcassonne(11)

25 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

Aujourd'hui, mercredi 25 juillet 2007, départ de Puicheric pour Carcassonne,  ville qui peut s'enorgueillir d'être la seule au monde à avoir 2 sites classés à l'Inventaire du Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO, à savoir le Canal et la Cité Médiévale Fortifiée. On démarre toujours sous le soleil. Le chemin change de coté, comme plusieurs fois depuis de début du parcours. Les lignées de platanes nous protègent bien de la chaleur matinale.






La lignée de platanes, par endroits les feuilles flirtent avec le canal...








Après quelques kilomètres nous arrivons à Marseillette, et son écluse ovale très bien conservée. Petite pause pendant qu'un bateau passe le sas.














La forme typique de l'écluse, à Marseillette   et                la maison de l'éclusier...          


On repart tranquillement en direction de Trèbes, où on s'arrêtera manger le midi.

Le début d'après midi ensoleillé, on remonte sur les vélos pour rallier Carcassonne. On arrive assez rapidement aux ouvrages du Fresquel; une succession de 2 écluses et un pont canal sur la rivière qui contourne Carcassonne par le nord. 

 

 

 

 

 

 

Les écluses de Fresquel, en direction de Sète et la Méditerranée...

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 




le Canal à Trèbes

 

 

 

 

 

 

 

Pour la petite histoire, le canal à son origine suivait la vallée du Fresquel au nord de la ville, car les coûts des travaux pour faire passer le canal dans le centre étant de 100000 livres, un parti influent empêcha l'aboutissement des pourparlers entre la ville et Riquet.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pont canal de Fresquel, en direction de Toulouse et l'Atlantique.

 

 

 

 

 

 

 

La ville tournait donc le dos à la manne financière importante engendrée par le commerce  sur le canal. Presque 100 ans plus tard,  avant la révolution, l'erreur était réparée, mais d'énormes travaux d'excavation de roche furent nécessaires. De nos jours, il n'y a plus de trace de l'ancien tracé.

 

 

 

 

 

 

L'entrée du port de Carcassonne, côté Méditerranée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur la Cité classée au Patrimoine de l'Humanité depuis le Canal...

 

 

 

 

 

 

 

 

Reprise du périple donc avec l'arrivée sur Carcassonne. Le canal nous offre un point de vue sur la cité, comme pour nous remercier de ces efforts sous une grosse chaleur estivale.  Une visite de la cité s'impose après être arrivés à bon port. Encore 33 kilomètres ce jour...

 

Carte du parcours:

 

Lire la suite

Etape03-Mirepeisset(11)-Puicheric(11)

24 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

Aujourd'hui, 24 juillet 2007, 3ème étape du parcours, avec au menu l'Epenchoir d'Argent-double, Le port de Homps, l'écluse de l'aiguille à Puicheric, et pour commencer la couchée du Somail.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le port du Somail...

 

 

 

 

 

 

 

Départ dans la matinée du camping à Mirepeisset. Après voir demandé le chemin pour rejoindre le canal à Somail. Nous passons sur une petite route, à travers les vignes. Nous arrivons donc directement au bords du canal, au niveau du pont. Des dizaines de péniches sont amarrées le long des quais. Une petite abbaye est accolé au pont.  

 

 

 

 

Le canal, au Somail, en direction de Toulouse...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'était une étape importante sur le canal, qui se situait idéalement entre les dînées de Fonsérannes et de La Redorte. Un des plus beaux site du canal! On continue ensuite en direction de Ventenac en Minervois.

 

 

 

 

 

 

 

Ventenac en Minervois.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons ensuite à un pont-canal , il s'agit du pont canal du Repudre, du nom de la rivière . Il date de 1676, toujours construit sous la direction de Riquet. Il fut endommage par les crues de 1999, mais réparé depuis.

 

 

 

 

 

 

Le pont canal du Répudre, nom de la rivière qu'il enjambe. Une plaque apposé depuis indique:"Torrent du Repudre, Premier pont canal, Invention due au génie de P.P.Riquet , 1676".

 

 

 

 

 

 

Plus loin, c'est  Argent Minervois, et Roubia pour la pause du midi. Le soleil est toujours aussi présent. L'architecture typique du Minervois est bien visible le long du canal, avec de magnifiques ponts.

 

 

 

 

 

 

 

Un pont sur le canal dans le Minervois.

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le repas, je continuerai seul pour rejoindre Puicheric.  Je passe par Homps, et son port. Étape importante pour le commerce du vin et la batellerie sur le canal. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le canal, peu avant Homps...

 

 

 

 

 

 

   

La première crevaison au niveau de l'écluse à Homps. Je répare sous le cagnard, il ne faut pas rester longtemps au soleil ! J'arrive ensuite à l'Epenchoir d'Argent-Double. Cette construction permet le nivellement automatique des eaux du canal. Si le niveau est trop haut, l'eau se déverse dans la rivière (L'argent-Double) qui passe dessous. Le chemin de halage passe sur un pont composé de 11 arches.

 

 

 

 

 

 

 

L'épenchoir d'Argent-Double.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une deuxième crevaison arrivera quelques kilomètres plus loin. Ce coup-ci ca sera la roue avant. La distance restante à parcourir jusqu'au terme de l'étape du jour, c'est à dire à l'écluse de l'aiguille à Puicheric ,est très courte. La présence des racines de platanes secoues encore plus le vélo. J'arrive enfin à l'écluse de l'aiguille, où des statues en bois et métal sont exposées. Fin de l'étape du jour, avec 36 kilomètres parcourus.

 

Carte du parcours:

 

Lire la suite

Etape02-Colombiers(34)-Mirepeisset(11)

23 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

23 juillet 2007, après une première nuit au camping départ de Colombiers, vers Mirepeisset,en passant par Le Tunnel du Malpas, Capestang et Argeliers. Les premiers kilomètres sont identiques à la fin du parcours de la veille, à savoir un chemin étroit avec des racines de platanes en permanence.

 

 

 

 

 

 

 

Le tunnel de Malpas, d'une longueur de 165 mètres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons au tunnel de Malpas. A cet endroit, 3 voies de communication différentes se superposent. La route au dessus, le canal dessous, et la voie ferrée encore en dessous. Pour la petite histoire (ou la grande de ce tunnel plutôt), le percement de ce tunnel a donner du fil à retordre à Riquet, car la roche est très friable à cet endroit. Colbert, premier ministre à l'époque fit même arrêter les travaux du canal, les détracteurs de Riquet pensaient avoir réussi leur coup. Riquet n'avait pas voulu infléchir son tracé  pour traverser l'Aude malgré les conseils d'un proche de Louis XIV. Tenace, il fit faire les travaux en secret. Résultat, en moins de 8 jours le tunnel était percé et consolidé par du ciment (notamment la voûte). Pari réussi pour Riquet. D'où le nom du tunnel "Mal-Pas" pour mauvais passage...Ce tunnel deviendra le symbole de son obstination. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le canal, peu après le tunnel, en direction de l'Atlantique.

 

 

 

 

 

 

 

Après cette petite histoire, reprenons le cours de l'étape. Le chemin est plus roulant par endroits, car gravillonné par moments. En ce lundi il y a moins de gens le long du canal que la veille. Tout le monde n'est pas en vacances! Tant mieux pour nous. On rencontre une personne et son mulet qui refusait d'avancer...Il voulait juste se désaltérer en cette matinée bien ensoleillée. On rentre peu à peu dans le Minervois.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mulet qui ne voulait pas avancer...

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

Quelques kilomètres avant Poilhes, on retrouve la route, ça fait un peu de repos pour les fesses! Le canal se plait à dessiner des méandres, comme si il voulait prendre le temps de nous faire découvrir la région. Il faut dire que depuis Béziers et les écluses de Fonsérannes, il n'y a pas d'écluses sur une distance de 54 kilomètres. Par moment le canal arrive, au coin d'un méandre en surplomb des coteaux. On se rend bien compte de l'importance des platanes! Nous arrivons à Capestang pour la pause du midi.

 

 

 

 

 

 

 

 

L'arrivée à Capestang.

 

 

 

 

 

 

 

On s'éloigne un peu du canal pour trouver à manger dans le village en contrebas du canal, Nous mangerons sur la place principale du village.On repars en début d'après midi en direction d'Argeliers.

 

 

 

 

 

 

 

Une belle péniche à Capestang.

 

 

 

 

 

 

 

 

Destination Argiliers, le canal continue à serpenter le long des coteaux. La chaleur se fait de plus en plus présente, et les platanes nous proposent une ombre très agréable.

 

 

 

 

 

 

 

Le chemin de halage est très calme en cet après midi...

 

 

 

 

 

 

 

 

Par endroit, des arbres ont dû être arrachés, victimes d'un champignon, le chancre du platane, une maladie incurable. Plusieurs centaines en ont déjà été victimes. Même après des recherches faites par des instituts comme l'INRA, aucun traitement n'existe, la seule solution pour ne pas propager la maladie est l'arrachage pur et simple. Dommage pour ces arbres plus que centenaires...

 

 

 

 

 

 

 

Un beau bateau près d'Argiliers.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons ensuite à Argiliers, où le canal décrit une courbe vers le sud est. le vignoble est là, juste à quelques mètres. Nous en profitons pour faire une pause photo, toujours sous un ciel magnifique. nous sommes au moment de la veraison, le raisin change de couleur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pose devant les vignes à Argiliers, le canal oblique vers le sud-est au fond....

 

 

 

 

 

 

Il ne reste plus beaucoup de kilomètres pour rallier Mirepeisset par le canal. Nous allons arriver à la jonction du Canal de la Roubine. Il s'agit d'un canal qui rejoint la méditerranée en passant par Narbonne et Port-la-Nouvelle.

 La jonction avec le canal de la Roubine. A gauche, vers Narbonne. A droite vers Toulouse.

 

 

Le camping étant à Mirepeisset, nous nous éloignons donc du canal de quelques kilomètres pour arriver au terme de l'étape du jour après 38 kilomètres effectués.

 

Carte du parcours:

 

 

Lire la suite

Etape01-Agde(34)-Colombiers(34)

22 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

Dimanche 22 Juillet 2007, première étape du parcours. Après être passé par Sête et avoir longé l'étang de Thau, nous arrivons à Agde. Le chemin de halage entre l'étang de Thau (La Pointe des Ongloux) et Adge ne semblant pas être bien aménagé, on décide de démarrer d'Adge. Les premiers coups de pédales nous mènent à l'écluse ronde d'Agde, la première de ce type au monde! Elle permet de relier 3 niveaux d'eaux différents.






L'écluse ronde d'Agde. A droite, vers la ville. Au fond, vers l'étang de Thau. Le bateau vogue vers Béziers.







Après une erreur de direction à l'écluse ronde, nous repartons dans la direction de Béziers. Le chemin n'est pas très roulant, et il faut même faire très attention, car les racines des platanes plantés le long du canal dépassent du sol, on peut vite tomber. Les platanes nous accompagnerons sur la totalité du trajet, jusque Toulouse.

 

 

 

 

 

 

 

Le canal en direction de Béziers, avec l'un des nombreux bateau croisière qui peut être loué pour parcourir le canal...

 

 

 

 

 

 

Ils ont été planté tout le long du canal, et cela pour plusieurs raisons. La première c'est que ces racines permettent de tenir les berges du canal, ils font aussi de l'ombre aux péniches, empêchent une évaporation trop importante de l'eau. Mais malheureusement, leurs feuilles imputrescibles, peuvent boucher le lit du canal... Il doit être nettoyé pendant la période hivernale

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ouvrage d'art du Libron, qui permet de traverser la rivière Libron, même en période de crue grâce à un système de vannes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous longeons le canal par le chemin de halage, la première pause se fait à une curieuse machinerie sur le canal, il s'agit des ouvrages d'art du Libron, une rivière sur le "chemin" du canal. Cela permet de ne par submerger le canal des alluvions lors des crues de la rivière et de permettre le passage des bateaux. Un système de caisson, et de portes est utilisé pour l'occassion... Direction ensuite Portigannes, où une belle écluse ovale, typique du canal nous attend.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bassin de l'écluse de Portigannes, dont la forme est typique du canal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chemin sera goudronné, jusque Béziers, à quelques kilomètres de là. De nombreux promeneurs se baladent sur cette portion, des rollers aussi. On passe villeneuve, et on arrive donc à béziers, et son pont canal sur la Rivière Orb. le premier du trajet, impressionnant de voir cette masse d'eau suspendu au dessus d'une rivière. De beaux points de vues aussi.

 

 

 

 

 

 

 

Le pont-canal sur l'Orb à Béziers.

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le pont canal, ce sont les 9 écluses de Fonsérannes au sud-ouest de Béziers. cet ensemble permet de gravir un dénivelé de 25 mètres sur une longueur d'environ 320 mètres. Un beau spectacle que de voir les bateaux gravir successivement les 8 sas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site de Fonsérannes, vu du dernier sas qui attire la curiosité de beaucoup de touristes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les derniers kilomètres nous séparant de Colombiers vont se faire un le chemin de halage bien bossé par les racines des platanes. Le canal serpente plus d'au début, le relief n'est plus aussi plat. Il est temps d'arriver au camping pour reposer le vélo. 33 kilomètres effectués ce jour.

 

Carte du parcours:

 

Lire la suite

Présentation du parcours Canal du Midi 2007...

1 Juillet 2007 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Canal du Midi Juillet 2007

Carte du parcours:

Environ 240 kilomètres parcourus en 8 jours
190 mètres de dénivelé
3 départements traversés : Hérault, Aude, Haute Garonne.
Principales villes traversées : Agde, Béziers, Carcassonne, Castelnaudary, Toulouse.
Le site est entièrement classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1996.

Lire la suite