Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
La France à vélo

Articles avec #paris-dunkerque avril 2010 tag

Etape04-Calais(62)-Dunkerque(59)

5 Avril 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Dunkerque Avril 2010

Si près du but...

Lundi 5 Avril. La nuit a été réparatrice avant cette dernière étape. Le ciel est légèrement voilé à mon départ vers 8h. Il ne reste que 95 kilomètres pour finir ce périple. Un train à reprendre à Dunkerque pour le retour sur la Capitale peu avant 16h m'oblige à partir tôt. Un léger vent souffle favorablement. Un panneau indique la température, 6°. La longue Avenue Antoine De Saint-Exupéry me mène à Marck, à l'Est de la ville.

IMGP0755

 

 

 

 

 

 

 

L'entrée de l'enceinte intérieure de Gravelines...

 

 

 

 

 

 

 

 

La circulation est très calme. A la sortie du village, les champs à perte de vue entourent ces longues lignes droites jusqu'à Oye-Plage. Par moments des mouettes survolent le plat pays. Le vent me pousse jusqu'à Gravelines. Cette cité est baignée par le Fleuve Aa, bien connu des cruciverbistes. Une double enceinte construite par Vauban protégeait la position stratégique de la ville à la limite de la Flandre. Je rentre ici dans le dernier département du parcours, à savoir le Nord. La ville est très calme ce matin.

IMGP0758

 

 

 

 

 

 

 

Les rues très calmes dans le centre-ville de Gravelines...

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est pas encore 9h et seuls quelques touristes déambulent sur la place Charles Valentin, au pied du Beffroi. Après un tour du centre ville je quitte cette cité, aussi connue pour son club de basket-ball de haut niveau, direction Bourbourg. Je m'éloigne de la mer pour quelques kilomètres afin d'aller visiter la ville de Bergues ensuite. J'ai le vent de côté maintenant. Au kilomètre 27, tout d'un coup, en changeant de vitesse à l'approche d'un pont, quelque chose d'inexplicable arrive...

IMAGE 151

 

 

 

 

 


Le dérailleur était passé par dessus les pignons....

 

 

 

 

 

 

La roue arrière se bloque. Je réussi à m'arrêter sans tomber. Je ne puis que constater l'ampleur des dégâts : dérailleur cassé, chaîne hors d'usage, roue bloquée. La réparation est impossible d'autant qu'une partie du cadre est tordue... Le périple fini donc ici, en pleine campagne flamande. Les cyclistes s'étant arrêtés pour essayer de me porter assistance ne pourront rien faire. Je dois abdiquer, si près du but. Pas de Belgique, ni Bergues, ni Malo-Bray-Dunes! Il ne restait que 60 kilomètres à parcourir pour arriver au terme de mon escapade nordiste.

IMGP0764

 

 

 

 

 

 

 

Le trois-mâts amarré devant le musée du port...

 

 

 

 

 

 

 

 

Déçu, je dois me rendre à Dunkerque pour le train de l'après-midi. Direction Bourbourg, le village le plus proche, à pied en portant le vélo pour trouver une solution. Là, je croise des personnes qui se proposent de me déposer à l'arrêt de bus le plus proche. Très gentil de leur part. En route pour Gravelines et son arrêt de Bus, nous discutons de ses usines du complexe pétrochimique visibles à plus de 20 kilomètres à la ronde dans la région dunkerquoise et de leur pollution. L'air désabusé, ils me répondent avec un  extrait des paroles d'une chanson du Carnaval de Dunkerque "La fumée de nos usines nous rend tous tuberculeux. On s'en fout, on a bonne mine, on est des carnavaleux !!"

IMGP0770

 

 

 

 

 

 

 

 

Une mouette se repose sur la lanterne d'un bateau...

 

 

 

 

 

 

Retour donc à Gravelines. Le bus passe aussitôt. Le conducteur me laisse monter avec mon vélo. 30 minutes plus tard, me voilà devant la gare de Dunkerque. En attendant le train je vais me balader vers le Port de plaisance et le centre-ville. Il y a très peu d'activité dans le Port en ce début d'après-midi. Un beau trois-mâts a replié sa voilure. Les mouettes volent au gré du vent qui fait vibrer le cordage des bateaux. Non loin du port se trouve l'Hôtel de ville.

IMGP0773

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Hotel de Ville de Dunkerque...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De ses fenêtres, sont jetés des milliers de Harengs sur une foule en fête pendant le carnaval. Ce carnaval qui se déroule vers le Mardi-Gras réunit une foule impressionnante. A quelques mètres de là, la place Jean Bart réunit plus de 17000 personnes lors du final du carnaval.

IMGP0776

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Beffroi de la ville, situé à mi-chemin entre L'Hotel de Ville et la Place Jean Bart...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette fête tiendrait ses origines de la fête qu'offraient les armateurs aux marins-pêcheurs avant de partir pour des longues campagnes de pêche à la morue dans l'atlantique nord. L’heure de départ en train approche et me voilà de retour à la gare sous le beau soleil du Nord.

IMGP0779

 

 

 

 

 

 


La Place Jean Bart, théatre des grands moments du Carnaval...

 

 

 

 

 

 

   

Seulement 27 kilomètres pour cette étape au goût amer aujourd’hui et un vélo en mauvais état. Triste de n’avoir pas pu finir le parcours et peur des frais à venir pour la réparation du vélo… 

J’espère pouvoir repartir d’ici un mois pour le Pays Basque.

 

« Les gens du nord ont dans le cœur le soleil qu'ils n'ont pas dehors... » c’est faux !  Ils l'ont aussi dehors.....

 

Carte du parcours:

etape04-2.JPG

En rouge la partie parcourue. En bleu celle qui restait à parcourir...

 

Profil de l'étape :

Etape04-1-copie.jpg

 

Ambiance du jour:

Le petit matin à Calais (avec quelques mouettes par moments)

Lire la suite

Etape03-Abbeville(80)-Calais(62)

4 Avril 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Dunkerque Avril 2010

Une étape marathon !

Dimanche 4 Avril 2010. Aujourd'hui c'est Pâques! Est-ce que les cloches m'ont apporté le soleil ? En regardant le ciel, ça ne semble pas être le cas. Départ de bonne heure car la journée sera longue avec plus de 140 kilomètres prévus. Je passe à nouveau par le centre-ville pour enregistrer le carillon du Beffroi à 8h. Mais pas de mélodie ce matin! Je décide donc de repartir en direction de la Baie de Somme.

IMGP0686

 

 

 

 

 

 

 

La Baie de Somme sous la pluie...

 

 

 

 

 

 

 

La pluie commence à tomber après quelques kilomètres. Le vent a tourné depuis hier, il est défavorable jusqu'à Noyelles-sur-Mer. Certains cyclistes s'aventurent comme moi sous cette pluie glacée. J'arrive au bord de la Baie. Les photos sont difficiles à faire avec ce temps car le site est complètement bouché. Saint-Valéry-en-Caux est à peine visible. Les mollières de la Baie sont gorgées d'eau.

IMGP0692

 

 

 

 

 

 

 

Les mollières de la Baie avec en fond Le Crotoy...

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est pas encore 9h et le petit train de la Baie ne semble pas encore en activité. Ce petit train fait le tour de la Baie pour le plaisir des touristes. Cette zone et le Parc du Marquenterre sont entièrement protégés pour leurs faunes et leurs flores diversifiées. Les oiseaux migrateurs y font escale dans leur périple. On peut même y voir des phoques! mais avec le mauvais temps, je ne m'y attarde pas, d'autant que la route est encore longue. Je bifurque plein nord à travers les hameaux de Morlay et Favières.

IMGP0698

 

 

 

 

 

 

 

La plage du Touquet...

 

 

 

 

 

 

 

Leur traversée est paisible ce matin. Seuls les coqs se répondent par chants interposés pendant que la boulangère sonne le réveil avec sa tournée de pain . Quelques personnes bravent la pluie brièvement en peignoir pour les croissants tout chauds.

IMGP0703

 

 

 

 

 

 

 

Une belle demeure au toit de chaume dans la partie boisé du Touquet...

 

 

 

 

 

 

Je rejoins un peu plus loin la route de Rue où la circulation s'intensifie. Le vent est latéral. Avec le sac à dos, la prise au vent est importante. Cela ne me facilite pas la tâche. J'ai l'impression que la journée va être très longue! Peu après Quend, je quitte la Somme pour le Pas-de-Calais. La zone est particulièrement plate. Les marais et étangs sont légion.

IMGP0706

 

 

 

  

 

 

 

Un Navire à grande vitesse reliant Boulogne à Douvres...

 

 

 


 

 

La Rivière Authie fait office de limite départementale et elle se jette plus loin dans la mer au niveau de Berck. Le département a eu la bonne idée de mettre en place des pistes cyclables. Un vrai bonheur, enfin quand elles sont entretenues et ce qui n'est pas toujours le cas! A Conchil-le-Temple des travaux m'obligent à rallonger mon parcours. Les petites routes ressemblent plus à des chemins, j'espère que je ne vais pas crever! Je retrouve la bonne route à Verton, en direction du Touquet.IMGP0708

 

 

 

 

 

 

 

Le Port de pèche de Boulogne-sur-Mer...

 

 

 

 


 

 

Les cités Balnéaires de la Somme Fort Mahon, Berck, Stella-Plage et Le Touquet riment pour beaucoup comme court séjour à la mer avec leurs belles plages. Berck possède un centre de rééducation thérapeutique de premier ordre. Ceci grâce à la femme d'un marin qui eu l'idée de faire prendre des bains de mer à des enfants malades. Elle est considérée comme l'inventeur de la thalassothérapie. La pluie continue de tomber sur la route du Touquet. Il est bientôt midi et la faim commence à se faire sentir.

IMGP0718

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Cap Gris-Nez depuis Boulogne-sur-Mer...

 

 

 

 

 

 

L'odeur qui émane de la foret, essentiellement composée de pins, est très agréable avec cette humidité. Peu à peu, la pluie se calme à l'approche de la mer. De très belles demeures sont légion dans la partie boisée de la ville. Les maisons en toit de chaume à l'écart de la route sont magnifiques. Le casino passé, je me retrouve dans le centre ville qui me mène tout droit au front de mer. Un bon vent d'ouest a fini par balayer les derniers nuages. Le ciel va t' il me laisser un peu de répit ?

IMAG0121.jpg

 

 

 

 

 

Le paysage vers Wimeureux...

 

 

 


 

 

Après la pose repas à Etaples, direction Boulogne, prochaine ville sur mon itinéraire. Les villages de Camiers et Dannes sont très calmes en début d'après-midi. Calme qui disparaît ensuite, à l'approche de Boulogne. Cette région tranche avec les kilomètres précédents, le Boulonnais est très vallonné. Les pistes cyclables jalonnent toujours mon parcours. Le vent de coté, sèche la route. Boulogne est en vue lorsque des nouvelles gouttes apparaissent!

IMGP0723

 

 

 

 

 

 

 

Les cotes anglaises vues depuis le Cap Gris-Nez...

 

 

 


 

 

J'arrive au port. Là, un énorme ferry attend son heure pour rejoindre les côtes anglaises. Ses moteurs ronronnent, m'empêchant d'enregistrer correctement les mouettes, dommage ! Les mareyeurs finissent de nettoyer leur étalage. Je longe le port qui est l'un tout premier français en volume de pêche.

IMAG0129.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un message codé dans la langue de Shakespeare !

 

 

 

 

 

 

 


 

Plus loin, entre le port et la plage se trouve Nausicaa. Le centre national de la mer abrite une des plus grandes collections de poissons du monde. Dès maintenant et jusqu'à Calais la route va suivre la côte. Le vent a changé de direction et devient enfin favorable, ouf! Au loin, de l'autre coté de la Manche, les falaises de Douvres sont éclairées par les rayons du soleil. Plus au nord le Cap Gris-Nez pointe vers l'Angleterre.

IMAG0128.jpg

 

 

 

 

 

L'arrivée sur le Cap Gris-Nez...

 

 

 

 

 

 

Je passe les 100 kilomètres à Wimereux. La commune fait partie du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale. Issu des parc de l'Audomarois et du Boulonnais, il regroupe plus de 150 communes. La route offre des paysages magnifiques entre sommets et vallons, où les villages sont blottis. A chaque sommet un nouveau spectacle pour les yeux. Le Cap Gris Nez se rapproche. En ce dimanche de Pâques un nombre important de camping-cars sont de sortie. Les touristes anglais viennent voir l'autre côté du Channel et ce promontoire qui se dresse face à la Perfide Albion. A la vue des plaques d'immatriculation, il y a aussi des belges, italiens, espagnols et français bien sûr ! Le C.R.O.S.S, centre de surveillance et de sauvetage en mer se trouve au Cap. A mon arrivée sur le site, un hélicoptère part en trombe vers la mer. Un secours à apporter sûrement. 

IMGP0730

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur Sangatte, et Calais depuis le Cap Blanc-Nez...

 

 

 

 

 

 

 

La petite route est très fréquentée. D'ici on aperçoit bien toutes les côtes anglaises, ainsi que les ferry et autres navires de commerce. Cette zone maritime est la plus fréquentée du monde. Je repars en direction de Wissan. Le paysage est toujours aussi vallonné. A travers les champs, la route dessine de belles courbes. Peu avant le Cap Blanc-Nez, la montée est rude avec 130 kilomètres dans les jambes.

IMAG0137.jpg

 

  

 

 

 

 

 

Plouf !

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a foule aussi à ce cap. Calais, son port de commerce et ses industries pétro-chimiques paraissent tout proches. Mais avant, la route redescend au niveau de la mer vers Sangatte. Le tunnel sous la manche passe ici, à quelques mètres sous la route.  La ville est cachée derrière les dunes. Le vent m'apporte une aide appréciable, encore plus de 15 kilomètres arriver à l'hôtel.

IMGP0738

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Le château d'eau de Blériot Plage, et sa fresque retraçant Louis Blériot et son exploit...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peu avant l'entrée dans Calais, j'arrive au lieu-dit «Les Baraques», rebaptisé Blériot-PLage en hommage au célèbre navigateur Louis Blériot. Il s'élança d'ici pour la première traversée de la manche le 25 juillet 1909. avec son prototype Blériot XI. Cet élève de l'École Centrale consacra une grande partie de sa vie à l'aéronautique après avoir créé des phares pour automobiles.

IMGP0744

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'immense phare de Calais...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a mis 37 minutes pour traverser la Manche, plus rapide que certains Eurostar actuels! Les dunes se succèdent jusque Calais.  Le port est devant moi. Au loin les Ferrys trans-manche font les navettes. Le port de pêche est plutôt calme en cette fin d'après-midi.

IMGP0747

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Beffroi de Calais ne sonnera pas beaucoup car il se refait une beauté...

 

 

 

 

 

 

 

 


 J'arrive maintenant en centre-ville, au pied du phare sous un beau ciel toujours bleu. Non-loin de là, le parking du port est rempli de camions. Ils attendent leur tour pour la traversée. L'hôtel n'est plus qu'a quelques encablures. J'y arrive enfin après 151 kilomètres... Épuisé par cette très longue journée. La nuit sera réparatrice, enfin j'espère....

 

Carte du parcours :


etape03

 

Profil de l'étape :

 

etape03-2

 

Ambiances du jour :

 

Le chant matinal du coq vers Le Crotoy...

Les mouettes dans le port de Boulogne-sur-Mer...
Lire la suite

Etape02-Beauvais(60)-Abbeville(80)

3 Avril 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Dunkerque Avril 2010

Un beau voyage...en somme !

Samedi 3 Avril 2010, le ciel est couvert au départ de Beauvais. La route est détrempée par la pluie de la nuit. Le vent du sud est un allié favorable ce matin. Je fixe le ciel pour voir ce qu'il me réserve, pas de soleil en vue. Je passe par le centre-ville, le marché est déjà bien fréquenté à 9h. Je m'extirpe de la ville par les faubourgs nord, en direction de Crevecoeur-le-Grand.

IMGP0630

 

 

 

 

 

 

 

 

Une borne Michelin m'indique la bonne route...

 

 

 

 

 

 

 

Après quelques kilomètres, le ciel se découvre un peu et laisse apparaître le ciel bleu, bonne nouvelle! Les premiers rayons de soleil me réchauffe instantanément. Peu après Juvignies, la circulation est beaucoup plus calme. Le léger faux-plat est à peine perceptible avec ce vent toujours favorable. Amiens devrait être atteint pour midi à ce rythme. La route offre de beaux points de vue sur tout la région.

IMGP0633

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour trouver le beau temps, très simple : prendre la clé des champs !

 

 

 

 

 

 

Les éoliennes tournent pendant que d'autres dressent leur mat fraîchement installé. La route sèche au fur et à mesure de ma progression. Par endroits certains bricolent, d'autres tondent la pelouse. Au loin se dessine Amiens. La flèche de la cathédrale est bien visible au dessus de la ville. Les premières maisons longent la route, et bientôt la circulation s'intensifie. Il est midi pile au passage du panneau Amiens.

IMGP0639

 

 

 

 

 

 

 

Les faubourgs sud d'Amiens, et la flèche de la cathédrale en fond...

 

 

 

 

 

 

 

Direction le centre-ville. La ville a beaucoup souffert de la seconde guerre mondiale, on s'en aperçoit à l'architecture post-1945 dans certaines rues. Heureusement certains quartiers épargnés par la guerre ont été réabilités ; Saint Leu par exemple, quartier jadis pauvre où l'on trouvait tanneurs et teinturiers. Non loin de là, se trouvent les Hortillonnages. Petits ilôts de terre entourés de canaux, ils étaient de petits jardins ou potagers, un vrai havre de paix en centre-ville.

IMGP0640

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Cathédrale d'Amiens, en plein centre-ville...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les maisons au bord de la Somme donnent une ambiance bucolique à ces lieux. Après avoir mangé sur une terrasse du centre-ville, je repars en direction d'Abbeville, par la rive gauche de la Somme. Les maisons de briques rouges à la sortie de la ville ont des façades étroites, pas plus de 5 mètres.

IMGP0652

 

 

 

 

 

 

 

Les Hortillonnages, en bord de Somme...

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette brique rouge m'accompagne depuis bien avant Beauvais. Depuis quelques minutes, le ciel s'est assombri. Une averse de grêlons croise mon chemin dans le val de Somme, au niveau de Picqueray. Ils ont dû être bien trempés ces cyclistes du critérium local que j'ai croisé juste après l'averse! Heureusement pour moi, un abri-bus me tendait les bras.

IMGP0667

 

 

 

 

 

 

 

Le quartier Saint Leu...

 

 

 

 

 

 

 

 

Je longe la Somme. Par endroits, les oiseaux chantent le retour du soleil. Le ciel redevient bleu assez rapidement. Abbeville n'est plus qu'à quelques encablures. Avant d'aller retrouver l'hôtel pour la nuit, j'en profite pour me balader dans la ville. Abbeville a aussi beaucoup souffert de la guerre. Le centre-ville, notamment vers Saint Vulfran ne ressemble plus du tout à ce qu'il était il y a peine un siècle. Les maisons à pans de bois ont presque toutes disparues. Quelle perte !

IMGP0669

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Val de Somme, sous le beau temps...

 

 

 

 

 

 

 

Je reprend la direction de l'hôtel, mais le vent rapporte toujours des nuages aussi vite qu'il a fait fuir les précédents. Et là, une grosse averse sur le chemin me surprend, pas le temps de me mettre à l'abri cette fois-ci. J'arrive à l'hôtel, trempé après 120 kilomètres très agréables à travers l'Oise et la Somme...malgré la dernière averse.

 

Carte du parcours :

 

etape02

 

 

Profil de l'étape :

 

etape02-2

 

Ambiance du jour : la faune en Val de Somme

 

Lire la suite

Etape01-Paris(75)-Beauvais(60)

2 Avril 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Dunkerque Avril 2010

Direction plein nord !
Samedi 27 Février, le temps est couvert ce matin. Le vent favorable devrait m'aider sur toute la longueur du parcours. Même si la circulation est plutôt calme, la vigilance reste de mise, vu le manque d'attention manifeste de certains automobilistes. Direction nord-ouest vers Auvers-Sur-Oise. Après Epinay-sur Seine et ses studios de cinéma, je passe par Enghien-Les Bains.IMGP0529







Le lac d'Enghien, et à droite son casino, vus des promenades...







Cette Station thermale, la seule de l'Ile De France, occupe une place à part dans le nord-ouest parisien. Ces belles propriétés bourgeoises au style Art-Nouveau jalonnent mon parcours. Le Casino, adossé au lac attire les parisiens, offrant un beau pont de vue sur celui-ci. Sa proximité de la capitale lui confère le plus gros chiffre d'affaire de France, voire d'Europe! Je passe par l'artère commerçante, les effluves de viennoiseries encore chaudes viennent flatter mes narines ce matin. Très agréables ces premiers kilomètres. Le ciel se dégage à la faveur du vent, toujours favorable.
IMGP0537









L'Église de Saint-Leu qui abrite une partie de la dynastie Napoléon-Bonaparte dans sa crypte....









Après quelques kilomètres d'un revêtement médiocre, j'arrive à Saint-Leu-la-Forêt, arrêt photo devant l'église que fit construire Napoléon III pour réunir les sépulcres de la famille. La circulation se calme un peu plus, mais elle couvre encore les chants des oiseaux... Plus loin j'arrive dans la vallée de l'Oise. Une vallée qui a attiré de nombreux peintres, dont Van-Gogh. Lieu idéal de visite pour ces touristes asiatiques ce matin. Ils se font prendre en photo à coté des répliques des tableaux de l'artiste.
IMGP0541









La mairie d'Auvers, et la peinture de Van Gogh...








Ayant conversé avec quelques-uns, la France semble être l'une des plus belles destinations, voire la plus belle à travers le monde, selon eux...Ils ont raison! Sans faire de chauvinisme, il est vrai que la France possède un magnifique patrimoine et la diversité de ses paysages me conduit depuis quelques années à la parcourir et à la redécouvrir sous un autre angle...

 

IMGP0551.JPG









Enfin la campagne !...







Je quitte Auvers par la route de Méru avec une belle côte pour remonter sur le plateau du Vexin.  Le paysage change radicalement. Les champs ont pris place à perte de vue. J'arrive dans le Parc Naturel du Vexin Français. Cette région vallonnée, entre Oise et Epte est la limite nord-ouest de l'Ile de France. Au fond de la vallée verdoyante de Valangoujard, j'en profite pour capturer quelques ambiances sonores dans les sous-bois pour illustrer ce blog (cf. "Ambiance du jour" à la fin de l'article). L'humidité  présente fait ressortir les odeurs d'une végétation sortant d'une longue période hivernale.IMGP0553

 

 

 

 

 

 

 

Le Musée de la Nacre et de la Tabletterie à Méru...

 

 

 

 

 

 

 

Je quitte l'Ile de France pour la Picardie et l'Oise avec Méru, première grande bourgade de Picardie traversée. Les premières maisons de briques rouges apparaissent dans cette cité, capitale mondiale de la Nacre au 19eme siècle. L'ancienne fabrique transformée en musée est là pour en raconter l'histoire.

IMGP0568.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ancien palais épiscopal transformé en musée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je quitte la cité, patrie d'Amélie Mauresmo par la route de Corbeil-Cerf. Le paysage est plus vallonné qu'auparavant mais le vent m'aide toujours dans la progression. La belle descente vers Auteuil me permet de dépasser les 70kms/h ! La route se fraie un chemin entre les champs fraichement labourés. Il ne reste que quelques kilomètres pour atteindre Beauvais. La cité du dramaturge Racine abrite une des plus belles cathédrales de style gothique.

IMGP0565

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une des façades de la Cathédrale de Beauvais....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vent a balayé les quelques nuages sur la ville. J'arrive au terme de l'étape du jour, après 78 kilomètres de paysages diverses, à travers le nord-ouest parisien et le Vexin.

 

Carte de l'étape :

 

Etape01

 

Profil de l'étape :


Etape01-1

Ambiance du jour : 

 

Un Samedi matin dans les sous-bois du Vexin...

 

Lire la suite

Un tour chez les Ch'tis !

2 Avril 2010 , Rédigé par Xavier Schmitt Publié dans #Paris-Dunkerque Avril 2010

En ce début de printemps 2010, me voilà reparti sur les routes de France...

Direction le Nord, par Beauvais, Abbeville, Calais et Dunkerque, terme de cette escapade, au total 420 kilomètres à travers L'Oise, La Somme, Le Pas-de-Calais et Le Nord.

 

La Baie de Somme, les plages du Nord, la cote d'Opale, le Boulonnais et les beffrois sont au programme.

 

Carte du parcours:

carte

Lire la suite